Partagez les articles :

Lors du Web Connect 2013 nous avons eu le plaisir d’interviewer une vingtaines d’experts.

Aujourd’hui, Bruno Fridlansky de Consonaute.fr nous donne ses conseils pour bien utiliser les media sociaux pour trouver des clients.

 

1 – Quels sont les premiers conseils que tu donnerais à une PME qui veut se lancer sur les Media Sociaux ?

 

La première étape serait qu’elle prenne conscience qu’elle produit énormément de contenus qui pourraient être utilisés sur les Media Sociaux.

Par exemple, fais une conférence, je vais faire un PowerPoint.

Si je suis une PME non digitale, le PowerPoint diffusé pendant la conférence ne sera pas ré-utilisé.

Si je suis une PME qui est passée au digital je peux faire venir un cameraman qui va enregistrer une vidéo de la conférence.

Je mets ensuite cette vidéo sur Youtube, Dailymotion, Vimeo… pour le réutiliser sur mon blog, sur Twitter, sur Facebook…

Ensuite je peux mettre le PowerPoint sur SlideShare, qui le “youtube” des présentations Powerpoint.

Ainsi on bénéficie de l’écosystème Slide Share et on peut récupérer, ré-embedded  la présentation pour un article de blog et puis le partager.

On peut aussi rédiger un article autour de la présentation, on peut aussi rédiger un article autour de la video…

On peut également avoir une recherche de blogueurs, d’influenceurs, de relais de ses contenus pour que eux-mêmes reprennent la video, prennent l’article et le partagent sur leurs réseaux sociaux que ce soit sur Facebook, Twitter ou professionnel comme Viadeo ou LinkedIn.

Donc à partir d’un contenu qui était sous exploiter auparavant, on va pouvoir démultiplier la visibilité d’un évènement ponctuel.

On construit aussi son succès dans le temps et dans différents canaux, et on peut même relancer cette publication quelques mois après dans un effet de visibilité pour faire revivre un contenu…

content marketing

2 – Comment on fait pour avoir cette révolution digitale  ?

Il faut s’introduire dans l’écosystème de son secteur et écouter.

Il faut ensuite être reconnu comme quelqu’un qui aime partager, qui aime donner de la valeur, qui aime recevoir.

En fait il faut s’ouvrir aux autres et ne pas garder l’information chez soi et à partir de la on va pouvoir relayer les informations des autres qui sont cohérentes avec le secteur dans lequel on évolue.

Puis en plus on va pouvoir produire nos propres contenus et demander à ce que les autres acteurs le relayent, on va créer de la visibilité pour la marque.

Il faut aussi avoir des outils et bien s’en servir (voir la sélection d’outils de SEO).

Mais ce qui est important c’est de réfléchir à quels types de contenus et comment les utiliser et quelle stratégie je vais avoir vis-à-vis de la diffusion de ses contenus.

social media strategy

3 – Comment fais pour trouver les carrefours d’audience et suivre l’activité d’une marque ?

 

Il y a le Top eBuzzing, Google… et Moi j’utilise beaucoup https://fr.mention.net/ ou http://fr.alerti.com/.

Je vais me créer des mots clés qui sont cohérent avec ce que l’on recherche comme écosystème, ma marque, mon nom et puis les mots clés sur les termes qui sont caractéristique de l’univers dans lequel  j’évolue…

Cette recherche peut se faire sur le Web ou les Media Sociaux.

Par exemple pour moi ce sont les medias digitaux ou sur des sujets comme l’emailing.

Cela me permet d’avoir d’avoir une veille et de pouvoir me connecter avec des personnes de cette thématique de manière à créer le réseau et de pouvoir l’activer au moment où j’en aurais besoin.

C’est différent de l’approche “old school” où on envoie par email un communiqué de presse générique, sans bonjour, pas d’explication sur le contenu…

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

Or cela ne marche pas dans un univers de blogueur ou d’influenceurs…

C’est juste une question qu’un blogueur, n’a pas comme métier de faire la promo des autres ou de publier de l’actualité sans valeur ajoutée…

Un blogueur peut être en même temps entrepreneur, salarié ou avoir une activité à coté.

Le blogging étant juste le fait de pouvoir partager sa passion ou d’asseoir sa visibilité.

Il n’a donc pas forcément le temps ni l’envie de diffuser une information juste parce qu’une marque va le lui demander.

Pour que cela fonctionne bien, il faut qu’il y ait un contact humain au préalable ou qu’il y ait vrai un intérêt vis-à-vis de son audience.

Par exemple si on veut faire la promotion d’un livre, on peut envoyer un ouvrage pour le blogueur et lui proposer d’en donner entre 1-2 aux lecteurs de son blogs.

Mais là encore, il faut un intérêt à parler de la marque, du livre, du contenu… car le blogueur n’est pas là pour faire de la publicité gratuite mais d’animer et d’apporter de la valeur à sa communauté.

 

4 – Est-ce que tu l’utilises ses outils de curation ?

 

Je suis un gros utilisateur de Scoop It, et j’adore Scoop It !

D’ailleurs on peut y faire des choses très poussé dont les gens n’ont pas conscience.

Je peux très bien créer un blog qui va être un blog avec un URL très propre qui va être uniquement alimenté par un topic, c’est-à-dire un sujet que je cure sur Scoop It.

 


La première remarque “anti curation” qui vient souvent c’est ‘”c’est chiant les gens qui partagent un contenu avec Scoop It parce que j’ai un clic supplémentaire pour avoir un contenu…”.

Il faut comprendre que si le sujet  de la personne vous intéresse puisque vous cliquez dessus, cela veut dire que cette personne, elle n’a pas qu’un lien à vous diffuser, vous pouvez accéder des des dizaines d’outils pertinents !

 

Vous aurez accès à un ensemble de contenus qui ont une vraie valeur sur le sujet qui vous intéresse…

Et donc ce clic vous donne accès à énormément de contenus supplémentaires.

Et ce qu’il faut savoir avec Scoop It, c’est que pour chaque article-post que vous partagez, vous pouvez rajouter votre propre analyse.

Ce point de vue rajoute de la valeur.

Je pense qu’il faut rajouter cette valeur le plus possible quand on partage un lien afin qu’il y ait un vrai intérêt à vous suivre et à cliquer sur les liens que vous partagez sur Scoop It.

 

5 –  Et qu’est ce que tu vois comme grande tendance, évolution pour l’année 2014 à venir ?

A ton avis qu’est ce qui va débarquer, est ce que c’est Twitter qui va enfin toucher le grand public grâce aux télés dans leurs émissions via les hashtag ?

Est-ce que tu vas voir Facebook qui va proposer de nouveaux formats avec plus de publicités etc. ?

Est-ce que c’est Google avec ses Google Glass qui vont débarquer sur le marché ?

 

La réflexion personnelle que j’ai fait sur Twitter, c’est que je n’utilise pas Twitter par rapport à la télé  et je trouve qu’il y à effectivement cette connexion qui se fait avec la télé qui moi ne me convient pas mais c’est la un sentiment purement personnel.

Néanmoins, Twitter reste un outil hyper intéressant toutefois il ne faudrait que la télé prenne un peu trop de part.

Facebook quant à lui à une quantité de data qui lui permettre de devenir de plus en plus fin en termes de ciblage, et  de plus en plus mobile.

Facebook va évoluer parce que c’est un écosystème qui est en mouvement et qui évolue tout le temps avec les gens.

On dit qu’aujourd’hui que Facebook a moins d’impact sur les jeunes mais ca reste un écosystème incontournable.

J’ai assisté à Facebook Start, c’était impératif d’y aller pour voir la puissance de ce réseau et de voir ce dont ils sont capables.

Cela permet à des sociétés de recueillir 50,000, 70,000, 100,000 nouveaux user par jour !

Google + va devenir de plus en plus important pour 2 raisons :

– la première parce que cela va rentrer dans les moeurs…

Le nouveau Google, c’est Google + . Il faut arrêter de penser que Facebook va détrôner Google car Google à lui seul est un chiffre d’affaire inégalé.

Google a beaucoup plus de data que Facebook et il sait mieux les utliser.

– la seconde car cela va être utile en référencement et sans référencement (si on est en France) on ne s’en sort pas.

Si on a pas de résultats  sur Google on existe pas, on est mort sur internet.

google plus

Parmi les autres acteurs, il y a aussi LinkedIn qui va prendre de plus en plus de poids.

Ils ont un politique intéressante, par exemple avec SlideShare qu’ils ont rachetés, et qui devient de plus intéressant dans le B2B.

Je m’en sers quasiment tout les jours avec cette possibilité de partager sur mon profil des infos, et je peux via des statistiques faire une analyse de la viralité d’un contenu que j’ai diffusé.

Je me rends compte que j’ai beaucoup plus de réactivité sur LinkedIn par rapport à un contenu que je pousse  sur Facebook 

Pourtant mon profil Facebook est “pro” :  j’ai peut être 2-3 personnes de la famille parce et  je n’ai pas la photo de mes enfants.

Il y a aussi les communautés thématiques.

J’anime aussi des Web Conférences sur http://ecommerce-live.net/ 

Par exemple si vous êtes dans le domaine du sport, visitez http://runkeeper.com/ et c’est un site (et une app) sur lequel vous pouvez avoir des amis qui vous suivent, votre trajet, vos footings.

Il y a aussi http://www.hellocoton.fr/ qui est plus une plateforme de blogging dans la mode.

Il y a aussi http://www.goodreads.com/ qui vient d’être acheté il y a quelques mois par Amazon.

GoodReads c’est votre bibliothèque de livres que vous lisez et ceux que vous avez lus, et ceux que vous voulez lire.

Vous êtes connecté avec des gens avec qui vous pourrez parler uniquement de livres,

Dans l’avenir il y aura de plus en plus pleins d’autres communautés qui vont sortir, qui vont émerger et qui vont être des réseaux de niches sur des thématiques.

 

6 – Pour en savoir plus sur toi, on va à adresse ?

 

 Mon site  c’est Consonaute.fr mais si vous voulez avoir accès à l’ensemble de ma présence digitale allez sur http://about.me/BrunoFridlansky  et la vous aurez accès à tout mon réseau.

Je peux aussi vous accompagner en tant que Monsieur Digital pour vous aider à digitaliser votre entreprise sous la forme de formation des équipes, de mise en place d’une stratégie avec un coté opérationnel, de la mécanique de diffusion de viralité des contenus… ou même jusqu’à aller solliciter l’écosystème pour diffuser des livres blancs, des infographies et relayer des articles.

Vous pouvez me contacter via @brunofridl ou au travers de  3 autres blogs dont locita.com, http://journal-facebook.fr et Apps forward  dédié à l’univers du mobile.


 

Trouver des clients sur les Media sociaux – Bruno Fridlansky [Web Connect 2013]
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

3 thoughts on “Trouver des clients sur les Media sociaux – Bruno Fridlansky [Web Connect 2013]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.