email-mobile-taux-ouverture
Partagez les articles :

Notre invité d’aujourd’hui est Benoit Corbin, ancien président de la Mobile Marketing Association France et co-fondateur de  GO Shop agence spécialisée dans le Mobile.

 

1 – Qu’est ce que la Mobile Marketing Association ?

 La Mobile Marketing Association France est une Association dédiée au marketing, à la publicité et au CRM sur Mobile.

Elle regroupe les acteurs majeurs du marketing et de la publicité mobile (agences, régies, annonceurs, prestataires techniques, opérateurs).

On publie notre observatoire trimestriel en partenariat avec GFK, Médiamétrie…, avec les principales données d’audience, de part de marché, d’usage du mobile.

C’est une grande demande de l’écosystème des agences et des clients.

2 – Est ce que tu as 2-3 tendances qu’il faut prendre en compte cette année? 

Sur iOS, il y a une stagnation…

D’ailleurs on voit plus d’articles qui disent tout ce que peut faire un Androïd et tout ce que ne sait pas faire un IOS…

Je pense qu’il y aura un réquilibrage car on rentre maintenant dans une phase où  Androïd prend le dessus.

La question est :  est-ce qu’il y aura un troisième OS ?

Je pense qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir à Microsoft pour réduire les 3 années de retard.

Je pense que c’est une question de vie ou de mort pour Microsoft que de réussir cette transformation de devenir tactile.

Windows 8 ou 9 et ses successeurs vont vers cela et c’est très clair la roadmap.

Les enjeux pour Microsoft c’est de devenir oui ou non le troisième Web du Smart Phone.

La seconde tendance, c’est la lecture des emails sur Mobile.

 

email-mobile-taux-ouverture

Il y a de plus en plus d’emails et on peut se poser la question du responsive des emails

Peut être que l’email conçu nativement pour le Mobile sera bientôt proposé par défaut (en plus des templates Web).

Néanmoins le SMS reste incontrôlable.

Aujourd’hui les SMS en France ca représente 2 milliards 500 millions SMS envoyés par des entreprises à destination des clients.

Mais tout cela ce n’est pas du marketing mobile car il n’y qu’un tiers de marketing mobile et un tiers d’Entertainment, de vote…

Au milieu des années 2000, certains ont essayé d’utiliser le service mobile pour développer des campagnes de push de SMS publicitaire…

Or aujourd’hui 98% sur des campagnes sont réalisées à partir des bases de données de l’entreprise (son CRM) parce que tout simplement on n’a pas en 160 caractères la capacité d’expliquer pourquoi on vous envoie ce message.

C’est plus un support de fidélisation ou de développement du potentiel client.

Par exemple on propose une promo dans un SMS et  ensuite on dit au client d’aller sur son l’espace client ou en magasin pour passer commande.

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

Je pense que les messages courts poussent le Marketeur à être extrêmement concis parce qu’il n’y a que 160 caractères.

 

3 – Quelle est la différence entre le mobile et le Web ? Tu disais plus tôt que c’est complètement différent un peu comme la télé et la radio…

 

Je pense que tout est différent: 

– Il y a la taille du terminal. Un terminal qui sera tactile d’un côté et qui ne va pas l’être de l’autre,

– il y a le poids des opérateurs mobile et des constructeurs de terminaux dans l’écosystème du mobileLe Web est complètement ouvert (avec des univers privés comme Google pour la recherche, Amazon pour les produits culturels…).

– il y a le fait qu’on l’a dans sa poche son mobile, et que cela pourrait devenir un terminal de paiement. Alors que le PC reste dans le salon et il est souvent partagé par toute la famille.

– …

 

Je crois qu’on peut faire une très longue liste…

Sur le PC tu fais essentiellement du browsing alors que sur une application mobile tu fais essentiellement de l’application avec 1 besoin par application.

Ce sont des univers et des écosystèmes très différents…

 

4 –  Quelles sont les techniques de monétisation ?

Sur le Web il y a beaucoup de publicité a l’affichage CPC etc., alors que sur le mobile c’est un peu différent.

Le rapport est de 1 à 10 sur le temps passé et les revenus publicitaires.

Aujourd’hui il y a 2 phénomènes:

– Les audiences mobiles augmentent très vite

Mais en même temps on n’a pas encore inventé les formats publicitaires qui vont permettre aux annonceurs de monétiser ce trafic.

Actuellement on recopie ce qui est fait sur le Web faisaient (les bannières de pubs…), Or vu la taille du Mobile on ne peut retrouver des formats de petite taille qui fonctionnent.

Voici ci dessous les différents formats de la publicité sur Mobile :

 

C’est problématique vis-à-vis des CPM parce qu’effectivement il n’y a pas beaucoup de place pour l’affichage et donc pour générer des revenus suffisant.

C’est notamment vrai pour les éditeurs qui se retrouvent à avoir 50% de leurs audiences sur le mobile alors que ces 50% ne rapportent plus que 10% de leurs revenus !

L’audience sur le mobile monte, l’audience sur le Web stagne (et pour certains elle diminue), et on se retrouve avec un phénomène de ciseau via la baisse des revenus publicitaires.

 

Les gens cliquent pas ou peu sur les bannières publicitaires sur un mobile car ce n’est pas très visible ou pertinent.

En même temps le taux de clic est meilleur que sur le Web, le problème c’est qu’il faut trouver des annonceurs qui sont prêts a payer au CPM.

Il y a peu d’e-marchands qui ont une vraie activité suffisamment significative sur le Mobile pour aller acheter de la publicité sur le mobile parce qu’ils doivent transformer le clic derrière sur Mobile…

Ce qui joue le rôle depuis 2 ans c’est faire télécharger des applications.

 

5 – Comment on fait pour inciter les gens à télécharger une application ? 

 

Il n’y a pas qu’une solution mais  une dizaine de leviers sur lesquels on peut jouer.

Il peut y avoir de l’achat des bannières ou passer par des applications de recommandations.

J’ajouterai qu’il faut optimiser les campagnes de mailings que lorsqu’on envoie des emails pour inciter à télécharger une application.

Par exemple il est intéressant de savoir si la personne est Androïd ou iPhone.

C’est une information qui va vous permettre de ré-targeter avec un message plus adapté à son périphérique.

Sinon il existe d’autres outils comme

– Les Pop Up sur le site ou le blog de l’entreprise pour inciter à télécharger une application,

– Mettre en place des campagnes SMS

– Faire de l’affiliation sur le nombre de téléchargement

– Les relations Presse

– etc.

 

Voici un livre blanc qui explique comment assurer le lancement de son application mobile :

 

6 – Si on veut en savoir plus sur l’actualité Mobile on va sur queld sited internet ?

Pour ce qui concerne c’est  GO Shop.

C’est une agence digital qui accompagne les distributeurs dans la création de trafic dans les points de vente en utilisant le digital et la mouvance du drive to store.

Et l’association c’est MMAF.fr , c’est l’association de référence en France et en Europe dans le domaine du marketing mobile.

 

 

Quelles sont les tendances pour le marché de la Mobilité ? – Benoit Corbin [Interview]
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

2 thoughts on “Quelles sont les tendances pour le marché de la Mobilité ? – Benoit Corbin [Interview]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.