Partagez les articles :

Définir une stratégie sur les Medias Sociaux peut paraître simple : il suffit de publier des contenus sur les Media Sociaux (textes, images, vidéos…) afin que les internautes les partagent, visitent votre site internet…

Mais ce n’est pas si simple que cela :

  • Il faut savoir d’où l’on part, ses performances actuelles (et celles de concurrents), avec ce qui marche ou pas
  • Puis trouver une stratégie pour arriver à faire en sorte que vos contenus incitent les internautes à acheter, publier pour publier du contenu ne sert à rien (sauf à flatter votre égo).
  • Tout en mesurant les résultats de vos actions afin d’améliorer vos performances, en mode apprentissage continue.
  • Enfin, oser essayer de nouvelles choses (réseaux, types de publications…) afin de ne pas laisser passer un bon plan… sans pour autant partir dans tous les sens !

 

Pourquoi définir une Stratégie sur les Media Sociaux ?

Sur environ 3 773 milliards d’internautes (Internet Live Stats, 2017), 2 789 milliards d’utilisateurs sont actifs sur les médias sociaux.

En France c’est quasiment 25 Millions de personnes qui ont un compte Facebook, 45 Millions de personnes qui visitent Youtube tous les mois, 45 millions qui visitent Facebook tous les mois (25 Millions pour Instagram)…

Pour revenir à un exemple emblématique, saviez-vous que Blendtec, le fameux mixeur qui broie n’importe quoi du iphone au ipad en passant par la vuvuzela,  avait à l’époque multiplié ses ventes par 5 grâce aux medias sociaux ?

 

will it blend

 

Ou encore le bon coup de publicité de Seb avec la présentatrice Oprah Winfrey qui a vanté la friteuse « sans huile », et qui ainsi a fait bondir de près de 5% le cours de l’action (ainsi que les ventes !).

 

Ces exemples assez anciens sont précurseurs des stratégies sur les Medias Sociaux actuelles, avec le pouvoir de la communication et de résonance du web.

Ces chiffres démontrent à quel point l’utilisation des réseaux sociaux fait partie de notre quotidien.

Et c’est encore plus vrai avec l’explosion de la mobilité : la plupart d’entre nous utilisent leurs téléphones portables plusieurs fois par jour pour naviguer sur internet, consulter leurs emails… mais aussi pour se distraire sur les medias sociaux

Ce qui explique l’émergence et l’explosion des plateformes telles que Facebook, Snapchat, Instagram, Youtube, etc.

Pour ne pas négliger une telle audience, définir une stratégie sur les Media Sociaux et un plan marketing spécifique devient indispensable.

Une question peut se poser : quelle est la différence entre une stratégie sur les Media Sociaux, et un plan marketing sur les Medias Sociaux ?

Avec votre stratégie sur les Medias Sociaux vous allez définir le « Pourquoi » vous devez y aller et ce que vous voulez y faire, et avec le plan marketing vous allez définir le « comment » atteindre vos objectifs de manière opérationnelle.

La clé du succès est de savoir où concentrer vos efforts (temps et argent), quelles sont les priorités à suivre…

Pour réussir votre communication, vous devez définir un plan qui résume tout ce que prévoyez de faire concrètement (quels réseaux sociaux, quels objectifs, quels moyens…).

Plus ce plan sera précis, plus facile sera sa mise en oeuvre.

Il est donc très rentable de consacrer 2 heures à définir votre stratégie, pour ensuite la déployer toute au long de l’année.

En effet la plupart des stratégies sur les Media Sociaux sont définies sur l’année, avec les axes prioritaires, les temps forts… mais le plan d’actions est révisé tous les trimestres selon les résultats, l’évolution des priorités, les opportunités qui se présentent…

 

Mais par où commencer pour définir une Stratégie sur les Media Sociaux ?

Le sujet des réseaux sociaux est vaste et peut être parfois déroutant dès qu’il s’agit de créer du contenu, de rentabiliser son temps, de choisir entre publicité et viralité naturelle… sans parler d’essayer de vous différencier, voire de créer une expérience unique pour vos clients afin de les transformer en Fans de votre marque.

Le premier réflexe est donc de commencer par publier des contenus sur les réseaux sociaux selon l’inspiration.

Les résultats sont alors souvent décevants :

  • Des publications qui génèrent peu d’interactions ou de partages
  • Des contenus vus et revus par rapport à vos concurrents
  • Une irrégularité dans le planning des publications (on publie quand on n’est pas dans le rush)
  • Aucune personne n’est vraiment « responsable » (avec des résultats à atteindre et un budget), donc il n’y a aucune nécessité d’y arriver

Le but de cet article sera justement de vous présenter une démarche simple et efficace pour mettre en place une stratégie de présence efficace sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez ensuite soir déployer par vous même votre stratégie (avec un collaborateur dédié à cela ou à temps partiel), soit faire appel à un community manager Freelance, soit en faisant appel à une agence.

Le but sera d’obtenir à la fin de cet article :

  • Un Powerpoint qui vous servira de présentation à la direction et de feuille de route approuvée, où vous allez résumer :

    • Votre Mission avec votre présence sur les Media Sociaux,
    • La définition de votre stratégie avec les canaux privilégiés,
    • Vos priorités en termes de résultats, d’indicateurs
    • Les ressources nécessaires (ex: un comité éditorial mensuel, un prestataire…)
  • Un fichier Excel ou un outil de gestion de projets (Trello.com, Asana, Monday…) avec un planning d’actions à mener sur les différents medias sociaux (dont un planning de publications ou calendrier éditorial), comme par exemple :
    • Publier un article de blog toutes les semaines,
    • Définir une listes de thématiques / expressions sur lesquelles vous positionner pour attirer des prospects,
    • Des types de contenus à créer,
  • Un Powerpoint qui vous servira de reporting mensuel de vos actions avec :
    • L’évolution de vos indicateurs clés (leads…)
    • L’évolution des indicateurs spécifiques aux comptes sur les media sociaux (le nombre d’abonnés…)
    • Les actions menées dans le mois
    • Les actions qui seront menées dans le mois à venir (et la priorité du trimestre)

 

Etape 0 Réalisez un audit de votre présence sociale actuelle

La première étape avant d’élaborer une stratégie sur les médias sociaux, est de jauger votre présence sociale actuelle.

Le but est de savoir exactement où vous en êtes actuellement pour savoir sur quoi vous pouvez capitaliser, ce qu’il faut améliorer en premier…

Voici quelques éléments à considérer concernant votre présence sur les Medias Sociaux :

  • Les réseaux sociaux sur lesquels vous êtes présentement actif, c’est à dire le nombre d’abonnés, le trafic provenant de trafic de ces réseaux, le trafic de votre blog et les articles les plus lus…
  • La nature des demandes et des résultats obtenus (nombre et types de messages, partages…).
  • L’optimisation de votre présence  (profils, images de couverture, biographie, urls personnalisées, outils de captures de prospects, taux de conversion…)
  • Le comportement de vos collaborateurs / distributeurs / partenaires / … sur les Medias Sociaux. C’est à dire le look du profil de vos salariés (photo Pro…), le partage de vos actualités…
  • Le trafic qui est actuellement généré sur votre site weeb via les Medias Sociaux (en y incluant le moteur de recherches de Google grâce à votre Blog). Pour cela utilisez simplement Google Analytics.

En miroir, vous pouvez vous comparer aux concurrents :

  • le comparatif de votre profil actuel face à celui de vos concurrents (nombre d’abonnés, partages moyens, présence d’un blog ou pas (et régularité des articles…), le réseau social le plus utilisé par les prospects et clients de votre secteur d’activité (ex: Linkedin en B2B, Instagram pour les ados…),
  • le trafic web de vos concurrents (les liens vers leur site, les sites d’actualités qui parlent d’eux…) grâce à une analyse avec SEMrush, Yooda, similarweb… Vous pouvez consulter l’article complet sur le choix des mots clés et l’analyse du trafic sur ce lien.

Pour avoir une vision globale de vos concurrents, vous pouvez utiliser des outils comme Social Blade qui vous permettent d’avoir une vision des abonnés Twitter, Youtube de vos concurrents :

En complément de cette vision globale (et pour préparer le suite de l’audit), le plus simple est de créer un fichier Excel / Google Sheets, et de comparer votre présence face à celle des concurrents.

Ce fichier vous servira aussi de référence pour faire un bilan au bout de X mois d’efforts sur les Media Sociaux, ainsi que pour rassembler les mots clés le plus générateur de trafic de vos concurrents, les articles de blogs les plus vues… comme indiqué dans cet article sur l’optimisation du référencement.

Vous pouvez compléter cette analyse par une visualisation de votre situation sous la forme d’un SWOT (Forces / Faiblesses et Menaces / Opportunités) afin d’identifier vos priorités.

Les forces et faiblesses étant liées à l’interne (ex: l’expertise, le temps disponible pour produire du contenu…) puis les menaces et opportunités (ex: une présence faible de vos clients sur certaines réseaux émergents…).

La matrice SWOT permet de réfléchir à vos priorités, ce que vous pouvez exploiter, à des pistes de différenciation…

Une fois cet audit terminé, vous aurez une idée sur l’état actuel de  votre présence, des bonnes pratiques de vos concurrents, de l’intérêt de chacun de vos comptes sur les réseaux sociaux (comment ils sont gérés et quel sont leurs objectifs).

Cet inventaire pourra être mis à jour, surtout si votre entreprise se développe, et servir de base pour votre reporting mensuel et annuel.

Vous devez également décider si certains comptes existants doivent être maintenus, développés ou tout simplement supprimés.

Par exemple, si vous avez ouvert des comptes sur Twitter, Facebook… pour différentes langues (ex: 1 compte pour le Français, 1 compte international en anglais, 1 compte en Allemand…) ou pour différents points de ventes (ex: 1 page facebook par magasins…) pour pouvez finalement choisir de concentrer vos efforts sur 2 ou 3 langues seulement ou sur 1 seule page pour l’ensemble de l’enseigne.

Cela peut être aussi des Groupes Facebook, Linkedin… qui ont été créés à un moment donné, mais qui finalement n’ont plus d’utilité, ou au contraire qui doivent être réanimés.

 

Votre plan d’actions pour l’étape 0 :

  • Utilisez Powerpoint pour
    • Faire un bilan de votre présence sur les réseaux sociaux (où vous êtes, le nombre de fans…)
    • Créer un SWOT pour faire un bilan de votre situation en 1 slide
    • Définir quels sont les « carrefour d’audience », c’est à dire les medias sociaux indispensables (blogs, Facebook, Linkedin…), et ceux de moindre importance.
    • Sélectionner 3 ou 4 concurrents significatifs sur votre marché (avec si nécessaire une Startup particulièrement active sur les Media Sociaux) afin de résumer en 1 slide leurs principaux chiffres (nombre de fans, présences sur les réseaux sociaux…).
    • Ecrire le bilan de votre situation afin de dresser un portrait d’où vous en êtes, ce qui vous permettra de savoir où vous voulez aller.
  • Créez un fichier Google Sheets pour :
    • Rassembler vos principales statistiques sur vos comptes sur les Media Sociaux actuels
    • Mettre 1 feuille par concurrent, avec ses tops mots clés, ses principaux comptes sur les réseaux sociaux

 

1. Définissez vos objectifs marketing

Les Media Sociaux doivent avoir 1 mission principale, et éventuellement des objectifs secondaires.

Définir sa mission, c’est définir le « à quoi cela va me servir d’être présent sur les Medias Sociaux ».

Si vous ne savez pas pourquoi vous devez être présent sur Facebook, Twitter, un Blog… vous n’arriverez jamais à avoir une stratégie cohérente, ou qui satisfasse votre direction.

C’est pourquoi il faut définir par écrit et de manière claire la mission globale de la présence sur les Medias Sociaux.

Cela guidera votre stratégie sur les Medias Sociaux, et par conséquent vos futures actions.

Il est donc important de bien y réfléchir pour ne pas partir dans la mauvaise direction.

La mission retenue pour chaque média social doit refléter l’identité de votre marque (ex : le ton, la charte graphique, l’image qui doit transpirer…), et être aligné a avec les objectifs globaux de l’entreprise.  

Un exemple d’énoncé pourra par exemple être :

  • utiliser les médias sociaux pour sensibiliser les clients actuels et prospects afin de renforcer votre position de leader sur tel secteur,
  • devenir la référence sur une thématique en particulière et générer des prospects ciblés

Prenez ensuite le temps de préciser et de décrire cette mission, plus elle sera détaillée et précise, plus il sera plus facile ensuite de décider du contenu que vous souhaitez créer et partager.

Par exemple : Nos comptes sur les Medias Sociaux doivent en priorité moderniser l’image de l’entreprise en montrant nos différences par rapport aux concurrents (la simplicité de nos offres…)… et dans un second temps le but sera de générer des prospects pour notre activité de XXX.

En effet, si vous ne savez pas pourquoi vous êtes présents sur les media sociaux, vous allez poster du contenu au hasard, et donc vous risquez à coup sûr de ne pas être en phase avec ce qu’attend de vous la direction de l’entreprise.

La définition de la mission peut se faire ensuite sur chaque média social,  certains medias sociaux étant de moindre importance.

Définissez ainsi les missions de chacun des Comptes, Profils, Groupes… identifiés:

  • Les comptes / medias principaux sur lesquels vous allez porter vos efforts.

    • Un Compte officiel de la marque sur Twitter pour relayer les relations presse, faire du support…
    • Une Page Facebook pour valoriser l’image de l’entreprise, les coulisses…
    • Une Page Linkedin et une optimisation des profils « clés » de vos collaborateurs qui seront les ambassadeurs (ex: les directeurs…)
    • Un Blog pour améliorer votre SEO
  • Les comptes / réseaux secondaires où vous aurez plus une présence défensive.

    • Un compte Instagram pour publier des photos des produits et cibler les jeunes
    • Un compte Snapchat, WhatsApp… uniquement en défensif avec votre nom d’utilisateur de réservé mais très peu d’animation

C’est ce travail de réflexion qui guidera vos actions et les évolutions de votre stratégie selon les résultats obtenus.

Ces objectifs permettent de guider vos actions (ex: est ce que ce que je poste sur Facebook, Twitter… contribue à atteindre cet objectif) et à spontanément dès lors que les campagnes par médias sociaux ne donnent pas les résultats attendus.

Un des pièges est de produire du contenu selon l’inspiration, selon ce que font les concurrents ou l’inspiration du moment… alors qu’il faut une stratégie d’ensemble pour ne pas partir dans tous les sens et s’éparpiller.

En revanche, vous pouvez très bien définir une stratégie globale, et faire des focus produits ou thématiques tous les trimestres.

Avoir des temps forts, des focus… permet de dynamiser sa communication, et montrer l’impact des medias sociaux sur les ventes.

Cela permet aussi de valider précisément avec les donneurs d’ordre ce qu’ils veulent de vous, ce qui évite tout malentendu qui pourrait survenir plus tard.

Par exemple, 6 mois après on peut vous reprocher de ne pas générer de leads, de trafic sur le site web… alors que la mission initiale était d’avoir simplement de la visibilité sur les Medias Sociaux.

Sans objectifs écrits et clairement définis, il est également impossible de mesurer la réussite ou de vérifier le retour sur investissement de vos initiatives.

Pour réussir sur les plateformes, vous devez mettre sur pied une stratégie gagnante.

C’est un réel challenge de développer la visibilité de votre marque sur les réseaux sociaux.

En effet, les réseaux sociaux mettent davantage en avant les promotions payantes de produits et services au dépens du développement organique d’une communauté.

Sur Facebook, seuls 2,5 % à 5 % de vos fans (et encore !) voient vos publications, 10% à 16 % sur Instagram et 20 % sur LinkedIn (Source : ElegantThemes.com).

Voici des exemples d’objectifs marketing :

  • développer votre visibilité et votre notoriété (ex: lancement d’une entreprise, lancement d’une gamme de produits, être reconnu comme un expert…),
  • générer des prospects ciblés (ex: téléchargement de livres blancs, inscriptions newsletter…),
  • augmenter les ventes de vos produits et services,
  • transformer vos clients en fans (ex: augmenter le nombre d’abonnés, avoir plus de likes…),
  • entretenir une relation de proximité avec votre communauté de salariés, clients, fournisseurs, partenaires, investisseurs

Votre travail est donc de définir quels sont vos objectifs prioritaires à court, moyen et long terme pour votre société, et comment cela va se matérialiser de manière concrète.

Faites en sorte d’envisager ces objectifs à l’aide de l’approche SMART.

Vos objectifs doivent être « SMART », c’est à dire :

  • Spécifiques (ex: générer 100 prospects / jour via votre blog)
  • Mesurables (ex : passer de 10 prospects actuellement à 100 dans 9 mois)
  • Atteignables (ex: accorder un budget pour générer du contenu via un community manager qui va produire X contenus / semaine)
  • Réalistes (ex: progresser de 100% est possible si l’on part de 0, mais pas si l’entreprise est déjà mature sur le sujet).
  • Temporels (ex: faire un premier bilan sur 6 mois…).

 

Le but de ces objectifs est de vous permettre d’établir des points importants à prendre en ligne de mire.

Peu importe vos objectifs (notoriété, visibilité, prospects générés…), votre stratégie marketing sur les médias sociaux doit être centrée sur les données et des indicateurs qui permettront de mesurer vos efforts et les résultats obtenir.

Cela vous permettra aussi de savoir si vos actions donnent les résultats attendus, et à réviser si nécessaire votre stratégie sur les Medias Sociaux.

C’est le principe  de la méthode « KFC »

  • Know what you want (définissez ce que vous voulez)
  • Find out what you get (analysez ce que vous obtenez)
  • Change until you get it (changez si les résultats ne sont pas au rendez vous)

Autrement dit, vous devez mettre l’accent sur les indicateurs sur les médias sociaux qui comptent vraiment (et pas uniquement sur les « vanity metrics », comme le nombre de likes, de partages…).

En effet, chaque action posée doit contribuer à susciter davantage d’engagement de la part des prospects et générer des ventes ou des prospects.

Sinon vous risquez que vos donneurs d’ordres ne considèrent que votre stratégie sur les Medias Sociaux est inutile.

Cela ne veut pas dire que vous devez négliger les interactions sur les Medias Sociaux…

En effet, il ne faut pas tout juger avec une vision « court-termiste » et ne vouloir que des prospects, car dans ce contexte vous avez plus une stratégie sur les Media Sociaux mais une stratégie de génération de leads, et pour cela la publicité, l’affiliation, le growth hacking… peuvent être bien plus puissants qu’un plan marketing sur les Medias Sociaux.

Pour cela, identifiez les indicateurs d’engagement qui matérialisent la création d’une connexion significative et durable avec vos fans.

Le but est de bâtir une communauté active qui vous soutient et vous reconnait comme un leader.

Cela passe par la publication de contenu de valeur, qui va générer des indicateurs suivants :

  • La portée du message : Il s’agit du nombre d’utilisateurs qui ont vus votre message.
    • L’idée est de savoir à quelle vitesse votre contenu se propage sur le média social et qui « voit » vraiment vos communications (vous pouvez avoir 10 000 fans Facebook mais vos posts ne peuvent atteindre que 1000 personnes).
    • Est-ce qu’il atteint réellement les flux des utilisateurs ? En effet, les algorithmes organiques évoluent constamment, ce qui fait du suivi de la portée un paramètre très important.
  • Nombre de clics et le trafic généré sur votre site web.
    • Le nombre de clics est important car c’est ce qui vous permet de comprendre le comportement des utilisateurs dans votre tunnel de conversion.
    • Suivre ces clics vous donnera une idée de ce qui influence la décision d’achat de vos clients.
  • L’engagement sur vos publications (likes, commentaires, partages…).
    • Il s’agit du nombre d’interactions sociales divisé par le nombre de vues d’un contenu.
    • Cela vous renseigne sur comment votre public vous perçoit et son désir d’interagir avec vous.
    • Plus vous publiez un contenu qui est en phase avec votre cible, plus il y aura d’interactions (likes, commentaires…).
    • Sachant que vous devez rechercher certes des likes (ce sont des « approbations), mais encore plus des commentaires (ce sont des discussions avec votre lectorat), et enfin toujours plus de partages pour élargir votre cercle d’influence.
  • La performance de vos Hashtags, RT…
    • Quels étaient les hashtags les plus utilisés ? Quels hashtags étaient les plus associés à votre marque ? Ou quels hashtags ont créé le plus d’engagement ?
    • Le but est de connaître les Hashtags qui fonctionnent le mieux pour votre marque afin de les utiliser plus souvent.
  • La distinction entre les likes organiques et les likes payants.
    • Les likes générés peuvent provenir d’un contenu organique (portée naturelle de vos publications) ou du paiement pour avoir de la visibilité (ex : sponsoring de news…).
    • Par exemple l’engagement organique est beaucoup plus difficile à obtenir sur Facebook, et c’est pourquoi la plupart des marques se tournent vers Facebook Ads pour donner de la visibilité à leurs publications les plus performantes (voire à faire directement de la publicité Facebook Ads pour générer des leads).
    • Sur Instagram, Linkedin… en revanche, il est beaucoup plus facile d’obtenir des likes, la concurrence et les algorithmes étant (pour l’instant) moins sévères.
  • L’émotion et l’engouement suscité:
    • C’est un paramètre de mesure de la façon dont les utilisateurs ont réagi à votre contenu, marque ou hashtag.
    • Ont-il trouvé votre dernière campagne originale ou est ce que cela les a énervés ? Quel genre de sentiment associent-ils à votre hashtag de campagne ? C’est toujours mieux de creuser plus profond et de trouver ce que les gens aiment ou n’aiment pas dans vos contenus.

Une bonne stratégie sur les Medias Sociaux doit prendre aussi en compte ces chiffres, en complément des indicateurs plus rationnels que sont les ventes générées (ex: via un code de réduction…) ou les prospectés récoltés.

Sachant que ces chiffres doivent être constamment comparés à vos objectifs de départ.

Il est important de noter que le plus souvent on vous demandera de générer des prospects (les leads), ce qui nécessite un budget pour alimenter votre plan d’actions marketing sur les Medias Sociaux (ex: achat de publicités sur Facebook Ads…).

Pour décrocher un budget, vous pouvez commencer par demander un petit budget, et augmenter celui ci au fur et à mesure des résultats obtenus.

En revanche précisez bien que :

  • Les prospects générés par les Medias Sociaux sont de bien moindre qualité qu’un prospect qui vous appelle spontanément. Vous devez donc annoncer des « contacts » (formulaires de livres blanc…) et non pas des prospects chauds (en précisant bien que 95% des formulaires générés sont sans doute froids ou hors cible).
  • Ces prospects devront être traités de manière différente des prospects « chauds » avec des scénarios de Marketing Automation afin d’accompagner et d’aider le prospect dans sa décision d’achat (voir cette formation gratuite sur le marketing automation).  Si vous envoyez tous les formulaires d’informations, les téléchargements de livres blancs… directement à des commerciaux, ils vont rapidement ne plus les traiter car ce ne seront pas pour vous des prospects, et on va vous accuser d’ envoyer des prospects de mauvaise qualité.

 

Ce que vous devez faire :

  • Définissez une mission globale pour votre présence sur les Media Sociaux, ainsi que 2 missions secondaires.
  • Précisez Media par Media la mission pour Twitter, Facebook, Blogs, Linkedin…
  • Sélectionnez des « thématiques trimestrielles » qui seront vos focus sur les Media Sociaux.
  • Définissez des objectifs « SMART » globaux, et si nécessaire sur les principaux media sociaux.

 

 

2. Définissez le portrait robot de votre client, votre persona !

Commencez par identifier le portrait robot de votre client type (persona) en allant aussi loin que possible dans sa description (âge, localisation, métier, besoins, problèmes, attentes, etc…).

Pour vous aider, pensez à vos 10 derniers clients, qu’on-ils en commun ?  Qui sont vos plus gros clients, quelles caractéristiques partagent-ils ?

Vous pouvez aussi simplement regarder vos Fans actuels (statistiques et manuellement), et dresser un portrait robot.

Pour apprendre à créer un bon persona, vous pouvez lire cet article sur les personas.

Selon la taille de votre audience, vous pouvez avoir plusieurs personas.

Dans ce cas, vous pouvez les classer par types en fonction de leur importance : primaires, secondaires, etc.

A chaque fois vous devez vous dire :  Quels sont ses besoins ? Ses caractéristiques et habitudes ?

Répondez à ces questions en poussant le plus possible afin de dresser un profil le plus complet possible (sans trop aller dans les détails, 1 à 3 persona suffisent largement).

C’est ce travail qui vous permettra d’employer le langage le plus approprié.

Sachant que le meilleur moyen d’accomplir vos objectifs, c’est d’aider votre audience à atteindre les leurs.

Ils sont avant tout intéressés de savoir comment votre produit, service ou contenu peut répondre efficacement à leurs besoins.

Ils n’achètent pas un produit, mais une solution à un problème, ou pour améliorer quelque chose.

Une bonne stratégie de contenus sur les Media Sociaux, c’est celle qui s’adresse au bon public, c’est-à-dire votre client cible ou persona, et SURTOUT pas à une thématique.

C’est une erreur trop fréquente : produire du contenu sur une thématique… alors qu’il doit s’adresser à 1 cible qui a des besoins & attentes précises.

Chaque contenu doit avoir une signification dans le cycle des ventes du prospect ou du client :

Ainsi, il faut créer différent types de contenus selon la maturité du client (afin de le capter au bon moment de son parcours client, par exemple au début de sa phase d’informations sur les solutions à sélectionner…), ou pour le faire évoluer dans sa décision d’achat (ex : témoignage client…).

Voici un graphique qui représente l’usage des différents contenus selon la maturité du client :

 

Ce que vous devez faire :

  • Définissez 1 à 2 profils de clients types (2 personas) avec leurs besoins, leur envies, leurs peurs, les medias qu’ils utilisent…
  • Listez de manière globale les différents types de contenus nécessaire selon le cycle des ventes, et pour faire passer des prospects en clients (vous serez plus précis dans les prochaines étapes).

 

3. Segmentez votre audience et définissez des cibles prioritaires

Maintenant que vous avez défini qui est votre client type, vous pouvez aller plus loin, et les segmenter entre les clients et les prospects, par exemple les clients « fans » et les clients « occasionnels » qui n’auront pas les mêmes attentes de votre part.

En effet, selon les cibles, vos contenus vont être différents.

A partir de votre client type, déterminez des sous-groupes :

  • Les prospects
    • froids : ils n’ont aucune conscience des solutions à leurs problèmes, voire ils ne sont même pas encore conscients d’avoir un problème. Vous devez donc les « éduquer » sur leur problème, les moyens de les résoudre…
    • tièdes : ils sont conscient d’avoir un problème, ils ont une idée des solutions, mais ils ne sont pas encore prêt à sauter le pas. Vous devez leur donner des « bonnes raisons » (positives ou négatives) pour passer à l’action.
    • Chauds : ils sont en phase d’achat, et ils veulent sélectionner la bonne offre. Vous devez les rassurer et les inciter à commander tout de suite.
  • Les clients
    • Ils ont fait appel à vos service une fois ou achètent de manière ponctuelle, dans ce cas il faut les inciter à commander plus, plus régulièrement, à monter en gamme, à acheter des accessoires & options… Dans ce cas il faut leur montrer tout ce que peut faire le produit et ce que vous pouvez leur proposer.
    • Clients réguliers : ils vous font confiance, vous devez leur donner de la perspective sur les évolutions du produits, les rassurer sur leur choix…
    • Les inconditionnels de la marque : ils faut les associer à votre marque et en faire des « VIP » qui se sentent un peu « de la famille » (ex: photos de clients du mois, club VIP, montrer les coulisses de l’entreprise, les inciter à participer au développement des produits…).

Au delà des personas qui sont centrés sur la vente,  n’oubliez pas les  autres personnes que vous souhaitez influencer car ils ont un impact dans le cycle de ventes :

  • Prescripteurs & influenceurs : les consultants, blogueurs, spécialistes, experts, cabinets de conseils… Que devez vous leur donner pour retenir leur attention (ex: des rapports, des cas clients, des événements spécifiques, des cadeaux, leur proposer des interviews….).
  • Investisseurs : comment les rassurer que le bon choix (ex: les mettre en valeur, montrer le succès de vos actions de communication, les citations dans la presse…).
  • Journalistes : comment pouvez vous les séduire autrement que par de la publicité (ex: proposez des témoignages de clients…).

Ces cibles ont aussi un impact sur votre notoriété, vous ne devez pas les oublier !

Pour chacune de ces cibles (clients / prospects / influenceurs / …) définissez quelle est la priorité (ex: focus sur votre coeur de cible de prospects chauds), et imaginez quels contenus vous devriez produire pour les séduire, les faire acheter…

Vous devez penser à votre contenu comme un moyen de soit de les faire rentrer dans le cycle des ventes (pour les prospects), soit les fidéliser (transformer vos clients en Fans par exemple), soit les séduire  (journalistes…).

De même vous devez définir quels sont les réseaux sociaux les plus pertinents pour ces cibles, entre Linkedin, Facebook, Twitter…

Par exemple Snapchat, Instagram, Facebook, Pinterest ne sont pas des canaux adaptés pour les journalistes alors que Twitter, Linkedin & les Blogs sont bien plus efficaces, à la fois pour la prise de contacts que pour les relais d’informations.

Votre présence sur les réseaux sociaux vous permet aussi de vous immiscer en douceur dans les fils d’actualité de votre persona.

En revanche, rappelez vous que les personnes qui sont sur les Medias Sociaux ne sont pas là pour vous, mais pour avoir des nouvelles d’amis, d’un secteur d’activité, pour se distraire… PAS pour cliquer sur vos pubs ou acheter vos produits.

Il faut donc les intéresser, les distraire…

Les Media Sociaux sont comme une soirée chez des amis : si vous ne parlez que de vous sans vous intéresser aux autres, vous allez les faire fuir…

De ce fait, les réseaux sociaux représentent un véritable outil pour favoriser la recommandation, le bouche à oreille ou bâtir une communauté d’ambassadeurs.

Cependant tous vos contacts n’auront pas les mêmes besoins, ni les mêmes comportement.

Vous pouvez classez vos contacts sur les Media Sociaux dans l’un de ces 6 groupes…

• Les hypers-actifs.
Ils ont pris le pouvoir et sont largement présents sur les réseaux. Ils alimentent en contenu la toile à travers leurs blogs, téléchargent des videos qu’ils ont eux-même produits, uploadent leurs musique et diffusent des podcasts, tweetent depuis leur iPhone  régulièrement des messages très courts. Vous devez les associer à votre stratégie sur les Media Sociaux, et les faire participer. Ce sont eux qui seront les moteurs de votre succès.

• Les Critiques
Il postent des commentaires sur les blogs, participent aux discussions dans les forums, font les critiques des produits des services de leurs marques favorites, éditent et publient les wikis… Vous devez leur laisser un espace de discussion, mais rapidement prendre la main via des messages privés pour ne pas nettoyer votre linge sale en public. Ils peuvent aussi être transformés de détracteurs en promoteurs si vous savez répondre à leurs attentes et aller au delà.

• Les Collectionneurs.
Quant à cette catégorie, ils ont la particularité de tout ranger dans leurs favoris, sont abonnés à toutes les newsletter, et ajoutent des tags aux photos en ligne, ils sont des afficionados des Medias Sociaux, sites d’avis… Ils connaissent le marché, vos concurrents… et il n’hésiteront pas à vous le dire si vous publiez des contenus erronés ou faux. Vous devez les utiliser pour mieux positionner vos produits, pour améliorer vos produits… et les convaincre que vos produits sont les meilleurs.

• Les suiveurs
Ceux-là sont adeptes des réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, LinkedIn, mais sont moins créatifs que les hypers-actifs. Ils ont leurs profils sur les réseaux sociaux, mais ils ne participent que rarement. Vous devez les inciter à prendre la parole et à donner leur avis, ou à partager vos contenus. Pour eux, un concours, un programme de parrainage… peut être intéressant.

• Les Spectateurs.
Ces derniers s’engagent rarement dans les réseaux sociaux mais ils demeurent néanmoins importants de part leur nombre. Pour eux aussi, la clé sera de les faire réagir et d’être visible sur leur flux d’informations. Il ne faudra donc pas juste publier du contenu pour eux, mais trouver des actions pour les inciter à réagir (ex: une invitation à une matinée client, à un web séminaire…)

• Les Inactifs.
Il faut bien reconnaître que tout le monde n’est pas fait pour les réseaux sociaux… Certains de vos clients, prospects… ne deviendront jamais vos « fans » sur Facebook  ou ils n’iront jamais voir vos publications (faute de temps, d’envie… ou tout simplement car Facebook, Twitter… de leur présentent pas vos contenus).. Néanmoins, vous pouvez leur donner une bonne raison d’y aller (ex: promos exclusives, photos d’un événement, concours…), payer pour avoir de la visibilité, essayer de les contacts via différents canaux. Grâce aux réseaux sociaux, vous aurez peut être un nouveau canal de communication avec eux.

Il faut savoir que les internautes aujourd’hui sont devenus des acteurs de la promotion ou non d’un produit de consommation.

Ils interviennent sur les médias sociaux et se servent de ces plateformes pour exprimer leurs opinions.

Si vous ne leur offrez pas un espace où ils peuvent échanger avec eux, donner un coup de coeur ou un coup de gueule, ils vont aller s’exprimer sur des sites d’avis officiels, sur des blogs…

C’est pour cela qu’il est essentiel d’être présent sur les principaux media sociaux, et d’être réactifs dans les réponses.

Généralement un internaute s’attend à une réponse de la part d’une marque dans les 2h, au maximum dans les 24h après un messages sur Twitter, Facebook…

De même, les avis et réactions de vos clients en ligne sont un vivier d’informations utiles pour toute entreprise à la recherche d’expérience utilisateur pour améliorer la qualité de ses produits.

Entrer en contact directement avec vos cibles depuis les media sociaux vous permettra de les observer afin de mieux les comprendre.

C’est une belle opportunité qui s’offre à vous si vous savez utiliser les plateformes adaptées à la promotion de vos produits, tout en sachant que vous ne devrez pas « vendre » de manière traditionnelle (sauf à faire de temps en temps des promotions), mais en apportant de la valeur ajoutée, des informations…

Ce que vous devez faire :

  • Segmentez vos personas, en concentrant dans un premier temps vos efforts sur les prospects chauds, puis sur les tièdes et les influenceurs, et enfin sur les prospects froids.
  • Vérifiez que vous êtes capables de répondre aux demandes du service client via les media sociaux (qui répond, avec quel message type, qui doit être alerté en cas de problème…), avec un objectif de réponse dans les 24 maximum.

4. Apprenez à comprendre les attitudes de vos différentes cibles

Si vous voulez animer une communauté sur les Medias Sociaux, il est essentiel de retenir qu’une majorité des inscrits ne diront ou ne feront rien, ils se contenteront de regarder de temps en temps (et surtout s’il y a une notification qui arrive).

Ne comptez donc pas que de leur propre initiative vos contacts aillent voir vos derniers contenus, actualités, statuts…

Par conséquent, vous devez jongler entre :

  • Les contenus qui vont générer de l’engagement et les faire passer à l’acton. Souvent ce seront des contenus liés à l’émotion ou à la valeur ajoutée du contenu.

Vous devez produire des contenus qui vont résonner en eux, les faire vibrer, les faire se poser des questions, les inciter à donner un avis ou à partager une expérience…

Voici ci dessous les différents facteurs qui incitent les gens à partager un contenu.

  • Les contenus qui sont « poussés » par les différents réseaux sociaux en raison de leur propres stratégies face aux autres réseaux ou des algorithmes utilisés.

Par exemple sur Linkedin les vidéos, les documents… publiés en natifs ont beaucoup plus de portée que les vidéos partagées depuis Youtube, les liens vers les sites internet…

Il est donc essentiel de savoir comment et pourquoi un statut, un article, un post… va avoir plus de succès.

Voici un exemple avec l’algorithme de Linkedin, qui est boosté par le nombre de likes, commentaires, partages… dans les premières heures suivant la publication. Cela implique donc de publier ses contenus aux bonnes heures de la journée, et d’en faire immédiatement la promotion.

Pour savoir quels sont les contenus qui fonctionnent le mieux, vous pouvez consulter cet article sur les 8 types de contenus à publier sur les Media Sociaux.

 

Important :  vous devez aussi mettre en place une charte d’utilisation des Media Sociaux dans votre entreprise, Sachant que votre charte doit être la plus simple possible…

En effet plus vous allez être restrictif auprès de vos collaborateurs sur leurs réactions et publications en ligne, plus vous allez freiner les initiatives.

Cette charte peut aussi servir de « mode d’emploi » pour votre community manager afin de savoir comment gérer les process (ex : réclamations…), et le ton qu’il doit y apporter.

Par exemple elle doit définir la manière dont vous devez gérer les commentaires négatifs (qui répond, quelle escalade, comment gérer un bad buzz…).

 

Ce que vous devez faire :

  • Identifiez sur les Media Sociaux principaux les types de contenus, les normes, les formats… qui feront que vos publications auront le plus de succès.
  • Listez les contenus qui vont générer de l’interaction, de l’émotion…. auprès de vos clients et prospects.

 

5. Analysez votre concurrence et  les influenceurs clés

Lors de l’étape 0  vous avez fait une première analyse macro de la présence de vos concurrents sur les Media Sociaux.

Vous allez maintenant faire un zoom sur leurs présences sur les Media Sociaux, en particulier via l’analyse des « meilleurs de la classe », c’est à dire ceux qui performent le mieux sur les différents medias :

  • Qui est fort en blogging  (SEO, Interviews…) ? Pourquoi ? Qu’est ce qui marche le mieux ?
  • Qui est fort en Réseaux Sociaux (Linkedin, Facebook…) ? Pourquoi ? Qu’est ce qui marche le mieux ?
  • Qui est fort en Social Selling  (particpation des collaborateurs…) ? Pourquoi ? Qu’est ce qui marche le mieux ?
  • Qui est fort sur les nouveaux Canaux (Instagram…) ? Pourquoi ? Qu’est ce qui marche le mieux ?
  • Qui est fort sur les Relation Presse & Influenceurs ? Pourquoi ? Qu’est ce qui marche le mieux ?

Observez comment vos concurrents utilisent les réseaux sociaux.

Il se pourrait tout à fait que vos concurrents n’aient pas une réputation numérique à la hauteur de leurs ambitions, ou au contraire qu’ils aient de bonnes idées à reprendre, voire à améliorer grâce à vos forces spécifiques.

Peut être qu’ils ne sont pas présents sur certains réseaux clés ou encore que la qualité de leurs contenus laissent à désirer comme vous avez pu le voir lors de l’analyse SWOT.

Vous avez dès lors une opportunité unique de vous imposer en premier dans votre marché.

De même vous devez identifier les influenceurs qui pourraient potentiellement vous aider à faire connaître votre marque.

Vous pouvez utiliser différents outils pour identifer ces influenceurs :

  • Google, en tapant simplement vos mots clés et voir ce qui ressort.
  • SEMrush.com, pour faire une analyse des sites de vos concurrents.
  • SimilarWeb.com, pour analyser la présence sur le web
  • likealyzer.com, pour analyser les performances d’une page Facebook
  • BuzzSumo.com, pour identifier les influenceurs.
  • traackr.com pour surveiller vos concurrents.
  • Owler.com pour avoir des actualités régulières sur vos concurrents

Prenez le temps d’étudier la façon dont vos concurrents utilisent les réseaux sociaux.

L’idée n’est pas de reproduire à l’identique ce qu’ils font, mais plutôt d’identifier les pratiques qui fonctionnent pour votre cible commune.

Le tout en y apportant votre touche personnelle et en faisant mieux.

Si vous n’avez pas beaucoup de temps, pour connaître les bonnes pratiques de vos concurrents, il suffit de lancer une recherche rapide sur internet pour les mots clés qui correspondent à votre activité.

Vous pourrez ainsi connaître qui sont vos concurrents directs et indirects.

Faites-en une liste et décrivez de manière plus précise pour chaque concurrent la stratégie utilisée :

  • réseaux sociaux sur lesquels ils sont présents ;
  • le taux d’engagement de leur communauté sur quel type de publications : commentaires, partages, j’aimes, etc.
  • le types de contenus publiés : s’agit-il de liens, d’images, de vidéos, de texte,d’articles, etc.
  • noter les améliorations possibles, astuces, bonnes pratiques, formats de contenus

L’analyse de votre concurrence vous permettra de faire une projection de votre propre utilisation des réseaux sociaux.

Toutefois, n’oubliez pas vos objectifs.

Pour passer au niveau supérieur, vous avez besoin de rester focus sur vos propres indicateurs de réussite.

 

Ce que vous devez faire

  • Analysez les stratégies de vos concurrents, et repérez de bonnes pratiques à prendre en exemple (sans les copier…), ainsi que des opportunités pour les contrer (ex: mots clés, thématiques, formats…).
  • Listez les principaux influenceurs, et sélectionnez le Top 10 avec qui vous devez dès à présenter nouer un premier contact. L’objectif sera de capter un peu de leur notoriété via des interviews, des guest postings…
  • Mettez en place une veille concurrentielle et sectorielle pour savoir ce qui se passe dans votre secteur d’activité via des outils de monitoring d’eRéputation.

 

6.  Choisissez les réseaux sociaux pertinents

Selon les informations que vous aurez recueillies sur vos personas et vos concurrents, il vous sera plus aisé de définir les réseaux sociaux sur lesquels vous devez être présent en priorité.

Bien entendu vous devez opter pour les réseaux sociaux sur lesquels vous pouvez toucher une large audience.

Tenez également compte du contenu que vous comptez produire.

Si vous êtes dans le  B2B, privilégiez des contenus qui génèrent des prospects comme des livres blancs,  des checklists… et des posts mentionnant les tendances de votre secteur d’activité, des chiffres, des infographies…

Dans un premier temps, contentez-vous de 2 ou 3 réseaux sociaux sur lesquels vous développerez une présence forte (choisissez un qui sera votre réseau principal).

Pour les autres réseaux, vous devez avoir une présence « défensive », avec un profil, quelques contenus tirés des autres réseaux…

Vous pouvez utiliser le site namechk.com ou namecheck.com pour vérifier si votre nom de marque est toujours disponible sur les principaux Media Sociaux.

Sachant que chaque réseau social à sa particularité, adaptez votre message :

  • YouTube est fait pour la publication de vidéos
  • Twitter exige un texte concis et de publier des contenus à valeur ajoutée
  • Instagram est voué à la publication de photos et permet de valoriser l’image de marque
  • LinkedIn vous permet de créer des groupes de discussion, de relayer des articles, de partager des infographies, etc.

 

Veillez à ce que le langage, le ton et l’angle soient les mêmes sur vos différentes plateformes.

De cette façon, votre audience gardera la même image de vous, peu importe le réseau social.

Cela traduit la cohérence de votre stratégie marketing et aura un impact positif sur vos leads et vos clients.

Il est donc important d’avoir des comptes & des profils professionnels optimisés et homogènes sur toutes vos plateformes.

Afin d’optimiser vos pages, vous devez considérer les points suivants :

  • Optimisez vos en-têtes et vos images de profil avec un couverture, une photo de profil… professionnels
  • Fournissez des renseignements complets sur l’entreprise (adresse, contacts, heures d’ouverture…)
  • Personnalisez l’URL de votre page Facebook, Linkedin, Twitter… afin qu’elle doit homogène
  • Optimisez chacune de vos pages pour le référencement en ajouter des liens vers votre site, des appels à l’action…
  • Épinglez votre meilleur contenu ou vos promotions limitées dans le temps en tête de liste
  • Mettez en place un Chatbot Messenger sur votre page Facebook (voir cet article sur les chatbots)

 

Voici un graphique sur les principaux réseaux sociaux afin d’avoir une vision macro des réseaux sociaux qui comptent actuellement  :

 

Ce que vous devez faire :

  • Sélectionnez 2 ou 3 medias principaux sur lesquels vous allez porter vos efforts (ex: Blog & Linkedin & Youtube en B2B), et assurez une présence défensive sur les autres canaux (podcasts, Facebook, Twitter, Instagram…).
  • Optimisez vos profils sur ces media sociaux (images, URL…).

 

7 – Définir un plan d’actions de création de contenus, le calendrier éditorial et le dispositif de promotion

Une fois que vous avez identifié vos cibles, les carrefours d’audience, les forces et faiblesses de vos concurrents et les influenceurs, vous pouvez passer à la mise en place de votre stratégie de content marketing.

Cela consiste à :

  • Définir votre positionnement (voix, ton, format…).
    • Par exemple tutoyer les lecteurs, les messages clés, le type d’illustrations…
  • Les types de contenus à créer en priorité et les appels à l’actions liés
    • Par exemple créer une série d’articles de blogs qui serviront ensuite à créer un livre blanc qui sera mis en téléchargement…
  • Le calendrier éditorial (fréquence des contenus, mots clés, thématiques…)
    • Par exemple publier 2 fois par semaine un article de blog, 3 posts par semaine sur Facebook, 1 relai par jour sur Linkedin…
  • Les outils à utiliser pour automatiser votre travail, et ce qu’il faut garder en manuel
    • Par exemple pour programmer automatiquement une repasse de vos anciens articles sur Twitter, Linkedin…
  • Les techniques de promotion à utiliser (relayer sur votre site, sur votre newsletter…)
    • Par exemple chaque article de qualité (pas les articles mineur) est relayé sur tous vos comptes sur les medias sociaux, puis dans notre newsletter…

Afin de simplifier votre travail, vous pouvez utiliser différents outils pour l’application de votre plan marketing sur les Media Sociaux  :

  • Outils de création de contenus graphiques : canva.com, Crello.com…
  • Diffusion de contenus automatiques : Hootsuite, sproutsocial.com, …
  • Veille et Eréputation : Google Alerts, mention.com…
  • Automatisation : Buffer.com, postplanner.com, Zapier, Swello…
  • Growth Hacking : Jarvee…
  • Curation : feedly.com,

Vous avez une liste complète de 150 outils à utiliser pour votre stratégie sur les Media Sociaux sur CE LIEN.

Pour ce qui concerne la création de votre calendrier de publication de contenu, vous avez le choix entre : un fichier Google spreadsheet, un ficher excel partagé ou encore un outil dédié comme Trello.com ou encore des plugins WordPress de calendrier éditorial…

En revanche, sachez que l’outil lui-même importe peu, mettez l’accent sur votre contenu.

De même, la promotion des contenus est essentiels : produire du contenu qui n’est pas vu, ni lu, ne sert à rien.

C’est le contenu et sa valorisation qui vont vous donner des résultats, pas juste de l’automatisation de masse.

Grâce au planning éditorial, vous décidez des sujets que vous aborderez, de comment vous trouverez les ressources nécessaires et qui se chargera de la publication…

Définissez également en amont le but de chaque publication (la cible, l’appel à l’action, la raison de ce contenu…).

En effet, chaque contenu (image, vidéo, texte, infographie, étude de cas, podcast, livre blanc, etc.) doit contribuer à la réalisation de vos objectifs de départ.

La tenue d’un calendrier est important car vous devez vous assurer de poster régulièrement.

Le mieux est de définir une fréquence et un horaire (meilleurs moments de la journée) de publication par réseau social.

Par exemple sur ConseilsMarketing.com le planning est le suivant :

  • 1 article de blog d’au minimum 2500 mots par semaine
  • Tous les jours 1 contenu partagé avec Buffer.com sur Twitter & Linkedin (Page & Profil)
  • Toutes les semaines 1 Podcast pour Itunes qui est relayé sur Youtbube, SoundCloud, Vimeo…
  • A chaque événement 1 photo sur Instagram & Facebook

Cela permettra à votre équipe d’anticiper et d’organiser les contenus à partager.

De votre côté, définissez aussi une « routine » de promotion de vos contenus :

  • Publier sur vos groupes Facebook & Linkedin
  • Demander à vos collègues de relayer sur Linkedin
  • Inclure votre meilleur contenu dans la newsletter de l’entreprise

Au delà de cela, pensez aussi au timing…

“Quand les gens n’ont pas envie d’être au travail, ils sont sur Facebook” (Buddy Media qui fait désormais partie de Salesforce’ Marketing Cloud).

Ce qui est un fait avéré pour toutes les plateformes de médias sociaux : les gens visitent les media sociaux lors des « temps morts » de leur journée.

Par exemple en allant au travail, avant de déjeuner et la dernière heure avant leur départ.

De plus, certains jours de la semaine sont plus « faibles » comme le mercredi et le vendredi (jour avant le weekend, journée des enfants…).

Aussi, plusieurs entreprises trouvent que le meilleur moment pour poster est de 8 heures à 9 heures 30, puis 13 heure à 16 heure du mercredi au dimanche.

Quelques bonnes pratiques en matière d’affichage sur les médias sociaux :

  • Partager le contenu créé par les fans,
  • Respecter la règle du 80/20. 80 % de contenu éducatif, divertissant et amusant et 20 % de contenu promotionnel (cela peut changer si vous êtes dans le commerce électronique),
  • Utiliser des images dans chaque message pour gagner en visibilité,
  • Utiliser des citations pour créer des contenus simplement et rapidement,
  • Poser des questions pour générer de l’interaction,
  • Utiliser des témoignages pour humaniser votre entreprise et démontrer votre expertise,
  • Utiliser les Hashtags pour gagner en visibilité
  • Inclure un CTA (appel à l’action comme acheter, télécharger un livre blanc…)
  • Offrir des guides pratiques, faire des quiz… pour récupérer les coordonnées
  • Relater des faits et des anecdotes pour montrer les coulisses de votre entreprise,
  • Etc.

Vous devez également définir la disponibilité de votre community manager pour interagir avec les clients (ex: nous répondont dans les 24h…).

En effet, si vous n’êtes pas disponible pour des Lives, il ne sert à rien de proposer des vidéos en direct sur Facebook, Instagram, Youtube…

Sur les lives est essentiel de répondre rapidement aux interactions et de poser des questions.

Faites en sorte d’assurer votre disponibilité afin de répondre à toutes les préoccupations et questions concernant un produit.

Une fois votre contenu posté sur le médias sociaux, il est essentiel de s’engager auprès de votre communauté.

Il est également important de varier les types de contenus partagés.

En fait, il est même conseillé de partager des contenus d’autres sources appréciées (mais non concurrentes) par votre cible.

C’est ce que l’on appelle la Curation (voir cet article sur la Curation).

Faire de la curation (c’est à dire relayer des contenus de qualité non concurrents), permet d’animer vos profils sur les Medias Sociaux sans y consacrer tous vos efforts.

Pour réussir votre communication en B2B et générer des leads qualifiés, assurez-vous de toujours apporter de la valeur à votre cible.

Ainsi, vous devez recenser les différentes thématiques que vous pouvez aborder pour répondre au mieux aux besoins, aux problématiques et aux questions que se posent votre persona dans son parcours d’achat.

 

Veillez également à ce que votre contenu réponde à la mission attribuée à chaque profil social.

Par exemple, si l’objectif de votre compte LinkedIn est de générer des leads, assurez-vous de publier suffisamment de contenu dans ce sens (livres blancs, invitations à des web séminaires, quiz…).

Il est d’ailleurs recommandé d’établir une matrice de contenu qui définit la mission de chacun de vos profils sur vos différents réseaux sociaux.

Si vous hésitez quant à l’affectation des ressources, vous pouvez utiliser la règle des tiers sur les médias sociaux :

  • 1/3 de votre temps doit servir à la création de contenus pour atteindre vos objectifs  (articles de blogs, vidéos… pour promouvoir votre entreprise, votre expertise…).
  • 1/3 de votre temps doit contribuer à la promotion de vos contenus  (ex: taguer des influenceurs, relayer sur différents media, faire du split testing…)
  •  1/3 de votre temps sera axé sur les interactions personnelles et doit servir à construire votre “branding” (l’image de votre marque). Par exemple des petites publications simples sur les coulisses, la création des produits, les collaborateurs de l’entreprise, témoignages de leaders d’opinions de votre secteur d’activité ou d’entreprises similaires…

Pour ce qui concerne le contenu de vos posts, vous devez toujours penser à  votre client idéal.

A partir des informations que vous avez réunies sur lui, vous avez pu dresser la mission de vos différents médias sociaux.

Voici des exemples de contenus que vous pouvez créer :

  • Images,
  • Vidéos,
  • Articles de blog (besoins, problèmes… des prospects),
  • Actualités de l’entreprise (sorties de produits…),
  • Infographies,
  • Livres, guides… en PDF à télécharger,
  • Interviews,
  • Concours,
  • Contenus générés par les clients, prospects, fans…,
  • Etc.

Tous ces éléments vous permettront de créer des contenus qui vont générer une base d’utilisateurs fidèles.

N’oubliez pas qu’un client satisfait peut devenir un promoteur qui va relayer l’information à ses contacts…

Donc pensez toujours à « pourquoi les gens devraient partager mon contenu ».

Si nécessaire, boostez vos publications avec des concours, quizz… qui sortent un peu des contenus « classiques » et un peu trop « terre à terre ».

Sur les réseaux sociaux vous devez oser surfer sur les actualités, les tendances… comme par exemple faire du newsjacking.

Voici des exemples avec Game of Thrones, Le « royal baby »…

En revanche, retenez une chose « si vous avez un doute, c’est qu’il n’y a pas de doute… ».

Evitez donc les blagues douteuses, l’humour noir… qui peut couter cher à une marque :

Vous pouvez aussi vous servir de vos canaux de communication et bases de contacts existants pour faire la promotion sur les nouveaux afin que plus de personnes vous suivent.

C’est le meilleur moyen d’augmenter votre audience rapidement, et faire en sorte à ce que tous vos messages soient vus au maximum.

Voici quelques exemples de canaux où promouvoir vos nouveaux médias sociaux :

  • Votre site web : Ajoutez des boutons à vos canaux sociaux pour que les visiteurs de votre site Web puissent facilement trouver vos comptes sociaux.
  • Votre liste d’emails : Une fois que vous avez lancé vos comptes sociaux, faites-le savoir à votre liste de diffusion. Ensuite, incluez des boutons vers vos canaux sociaux dans le pied de page de chaque email marketing.
  • Votre signature d’email : Ajoutez des liens de médias sociaux à la signature de votre courriel d’affaires.
  • Social Selling et Employee Advocacy : Encouragez votre personnel à suivre vos canaux de médias sociaux et invitez leur public à faire de même.
  • Mise en valeur des Medias Sociaux en magasin : Placez des affiches dans votre magasin à l’aide de votre identifiant de média social ou de votre URL.
  • Vos autres canaux de médias sociaux : Encouragez votre public à vous suivre sur plusieurs canaux.
  • Publicités sociales : Vous pouvez passer une annonce pour vous faire connaître auprès de nouveaux membres de l’auditoire.

Il est essentiel de penser « cross-canal » et déployer sa stratégie sur tous les espaces de communication de votre  marque.

Par exemple, un article de blog écrit peut devenir une infographie, un podcast, une vidéo de type screencast, une image qui résume une citation…

C’est en mutualisant vos contenus et en les réutilisant sur plusieurs canaux que vous allez rentabiliser votre temps.

 

Ce que vous devez faire :

  • Définissez un planning de publications de contenus sur les medias sociaux, en étant raisonnable sur la quantité et la qualité que vous pouvez produire. Cela veut dire planifier en avant du temps sur les Media Sociaux.
  • Formez vous aux outils de création graphique, de planification…
  • Mettez en place une liste d’actions de promotion à utiliser pour les articles majeurs et mineur (petit dispositif de promotion).
  • Déterminez les contenus que vous allez publier vous même, et les sources d’informations que vous allez utiliser pour faire de la Curation.
  • Imaginez comment vous allez utiliser vos différents sources de trafic pour générer plus de trafic sur vos 2 ou 3 réseaux principaux.

 

8. Allouer les ressources (temps et argent)

Il serait idiot de vous lancer dans l’aventure des réseaux sociaux sans prendre en compte les ressources nécessaires pour mener à bien ce projet.

Je ne parle pas forcément des dépenses liées à l’investissement matériel, mais comme chacun sait, la ressource la plus rare est le TEMPS.

Oui, déployer une stratégie sur les réseaux sociaux lorsqu’on est une entreprise, un indépendant, etc.…peut rapidement devenir chronophage et coûter du temps, et donc de l’argent.

Les Media Sociaux, ce n’est PAS  gratuit…

A vous d’évaluer le temps que vous êtes prêts à investir et quels sont les collaborateurs que vous allez affectés à cette tâche.

Si vous êtes indépendants et travaillez en solo, cette étape est cruciale dans votre organisation.

Si vous être une entreprise, vous pouvez faire appel à un Community Manager externe (à temps complet ou temps partiel, à une agence…), sachant qu’il est tout de même intéressant d’avoir un minimum d’implication car au final qui connaît mieux vos prospects et client que vous ?

Pour vous aider à arbitrer vos ambitions, sachez qu’il y a toujours 3 contraintes :

  • Soit vous y prenez du temps, et dans ce cas c’est moins cher mais plus lent
  • Soit vous y mettez de l’argent, dans ce cas c’est cher mais rapide
  • Soit vous acceptez de ne pas voir des résultats rapidement, alors c’est pas cher et pas trop long

Rappelez vous que Pas cher / Rapide / Sans effort ne donnera pas de bons résultats…

 

 

En complément, pour atteindre plus rapidement vos objectifs vous pouvez aussi investir en publicité.

Le principe est d’augmenter la visibilité de vos contenus (ex: un statut, un livre blanc…) pour toucher plus rapidement votre cible.

Pour cela vous avez de nombreuses régies publicitaires ou outils de promotions payants :

  • Facebook Ads : pour booster une publication, pour cibler des profils similaires, pour retargeter les visiteurs de votre site…
  • Google Ads (sur le moteur de recherches, en retargeting…)
  • Achats de publications (articles sponsorisés chez des influenceurs, achats de liens pour le SEO…)

 

Ce que vous devez faire :

  • En ayant listé dans les étapes précédentes ce que vous voulez faire, mettez en face les ressources de vos ambitions. Soit vous devez y consacrer du temps, soit vous devez faire appel à des spécialistes. Vous devez donc arbitrer entre Temps / Délais / Coût, ou réduire vos ambitions (et donc vos résultats, sauf à penser différemment).
  • Revisitez ensuite vos objectifs face à vos contraintes.
  • Déterminez quel est votre budget pour la création de contenus (illustrations…), et la promotion (Facebook ads…)

 

9. Mesurer les résultats et analyser votre eRéputation

Dans le domaine, une question survient rapidement comment mesurer le ROI (Retour Sur Investissement) de sa stratégie sur les Medias Sociaux ?

Commencez par lister 3 indicateurs clés à surveiller (ex: nombre de leads générés, trafic généré, nombre de Fans…) auxquels vous vous referez constamment pour mesurer vos performances.

Gardez à l’esprit que votre marketing social doit être lié à vos objectifs marketing globaux.

Exemple, si votre objectif est d’augmenter les ventes de vos produits de votre site marchand, en quoi les médias sociaux peuvent-ils vous aider dans ce sens ?

Quel est le niveau de trafic que vous souhaitez atteindre par ces canaux… Et comment mesurer le trafic et sa contribution aux centes.

Voici quelques exemples d’indicateurs (Metrics) que vous pouvez utiliser pour calculer le ROI de votre stratégie sur les medias sociaux:

  • ventes
  • prospects / Leads générés,
  • taux de transformation de ces mêmes leads,
  • nombre de RDV
  • clients mécontents rattrapés avant qu’ils n’aillent à la concurrence
  • nombre de pages vues sur votre site & nombre de clics,

En complément vous devez aussi faire un tableau de bord sur les performances liées à votre visibilité sur les Media sociaux (ce sont les Vanity Metrics, c’est à dire les indicateurs qui flattent l’égo mais qui n’ont pas une efficacité marketing immédiate) :

  • nombres d’abonnés à vos comptes / désabonnés
  • nombre de visiteurs / lectures,
  • nombre de commentaires,
  • nombre d’inscriptions,
  • taux de rebond,
  • interaction avec les autres blogs et autres plateformes sociales

Pour connaître les ajustements à appliquer à votre stratégie de marketing digital, vous devez constamment la tester.

Aussi, pensez à intégrer des fonctionnalités qui permettent de réaliser un suivi de vos différentes actions sur les réseaux sociaux.

Vous aurez ainsi une idée des résultats de chaque nouvelle action réalisée sur un profil social.

Vous pouvez par exemple utiliser des réducteurs d’URL et des codes UTM pour suivre vos liens.

Par exemple :

  • Bit.ly
  • Clickmeter.com

L’analyse des médias sociaux de votre outil de partage sur les medias sociaux (ex: Hootsuite, buffer…) ou les outils proposés par Twitter, Facebook…  vous permettront de suivre la performance et la portée de vos campagnes de marketing.

Google Analytics est un outil indispensable pour suivre le nombre de visites de vos pages provenant des réseaux sociaux, et analyser les conversions.

Consignez et analysez les résultats (réussites et échecs) afin d’ajuster votre plan en conséquence.

Les sondages (soit via les outils natifs sur les plateformes comme Facebook, Twitter, soit avec des outils d’enquêtes en ligne) vous permettront également d’estimer la performance de vos actions.

Vous pouvez demander à vos abonnés sur les réseaux sociaux, à vos contacts (ceux de votre liste email) et aux visiteurs de votre site web, leur avis sur votre présence sur les médias sociaux.

Il s’agit là d’une approche directe tout à fait efficace.

Ensuite demandez à vos clients hors ligne (salon, enquête téléphonique post achat…) si votre présence en ligne a influencé leur décision d’achat.

Ils apprécieront également que vous leur demandiez ce que vous pouvez améliorer.

Sachez que vous devez constamment faire évoluer votre plan pour les médias sociaux.

Pensez aussi à rejoindre les nouveaux réseaux sociaux qui émergent.

Au fur et à mesure que vous atteignez vos objectifs, définissez-en de nouveaux pour chaque réseau social.

Vous pouvez même envisager de diversifier vos langues de communication afin d’assurer votre présence dans d’autres pays.

Quoiqu’il en soit, sachez que votre plan est appelé à évoluer, alors soyez souple et ouvert à ces changements.

Faites des mises à jour régulières de votre stratégie selon votre nouvelle perception et assurez-vous que votre équipe suive.

Concernant le reporting et les tableaux de bord, généralement vous faites 1 rapport / mois afin d’avoir suffisamment de recul sur vos actions.

Vous pouvez éventuellement faire un rapport trimestriel plus important afin de dresser des bilans sur les actions qui ont des impacts à long terme (ex: création d’articles de blog, thématique spécifiques sur un trimestre).

Un reporting hebdomadaire n’est nécessaire que si vous êtes en prestation et que vous devez rendre des comptes à un donneur d’ordre.

Vous pouvez obtenir les statistiques comme le nombre d’abonnés, de fans… depuis le profil du compte ou depuis les statistiques.

Par exemple sur Facebook, toutes les informations sont dans l’onglet « Statistiques » :

 

Ce que vous devez faire :

  • Définissez vos 3 indicateurs clés que vous mettrez sur vos présentations de reporting, et sans un fichier Excel les autres chiffres mineurs.
  • Mettez en place les outils de Tracking (bit.ly, google analytics…) pour suivre les performances de vos actions.
  • Lancez une enquête qualitative sur vos contacts sur les Media Sociaux pour mieux connaître leurs attentes.

 

 

Etes-vous prêts à mettre en place votre Stratégie sur les Medias Sociaux ?


Vous voilà armés donc avec une feuille de route en 9 étapes afin de mettre en place votre stratégie sur les medias sociaux et de renforcer votre visibilité.

Certaines étapes vont prendre du temps et des efforts mais appliquer ces étapes vous permettra de cerner au mieux les habitudes liées aux réseaux sociaux et les besoins de vos clients.

Sachez cependant qu’entre la stratégie et la réalité, il y a souvent un écart… soyez prêts à faire évoluer votre stratégie selon les retours des clients.

Vous voulez devenir un Pro des Medias Sociaux ?

Je vous propose de suivre ma Formation vidéo « Blog & Medias Sociaux Pro », un programme complet en 8 semaines pour apprendre à générer du trafic sur les Medias Sociaux, puis à les transformer en clients !

Pour découvrir la formation, c’est sur CE LIEN.

Voici une vidéo de présentation :


Les 9 étapes pour définir votre Stratégie sur les Medias sociaux
4.6 (92.38%) 21 votes

Partagez les articles :

10 thoughts on “Les 9 étapes pour définir votre Stratégie sur les Medias sociaux

  1. Très bien fait le Monopoly socialmédia ! Maintenant une marque doit être présente sur les réseaux sociaux, pour gérer son E-réputation, pour être plus proche de sa clientèle et avec une bonne stratégie pour avoir un très bon retour sur investissement. Par contre, elle doit être présente sur les bonnes plateformes suivant son activité, sa stratégie, ses cibles … C’est vrai Facebook et Twitter semblent incontournables, mais il y a d’autres plateformes de niche comme par exemple http://www.third.fr pour l’immobilier, http://www.scoop.it pour la veille … qui ont une importance considérable dans une stratégie social média. Cela permet de toucher directement sa communauté, ses cibles qui seront plus réceptives aux contenus publiés par les marques. C’est un très bon moyen pour communiquer efficacement. Le contenu est la clé de succès sur les réseaux sociaux. La plus importante partie d’une stratégie social média.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux en plus recevoir les petites astuces de Fred :D

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.