Partagez les articles :

Après les parties 1, 2 et 3, voici la 4ième partie de notre dossier consacré aux Web Séminaires.

 

Prévoyez toujours des informations pour les Pros et pour les débutants…

Dans la continuité des des astuces pour les web-séminaires, n’hésitez pas à allier astuces pour les “Pros” et astuces pour les “débutants”.

En effet souvent on anime des web-séminaires mais on ne sait pas quel est le niveau de la personne qui assiste au Web Séminaire.

Le plus souvent ce sont des populations mixtes, et sauf à le préciser dans le titre du Web Séminaire (ex: astuces pour les débutants, techniques avancées…), on ne peut savoir à l’avance qui va assister au Web Séminaire.

Pour satisfaire tout le monde, je fais toujours quelque chose de simple puis je propose quelque chose d’avancé pour les experts.

Cela vous permet de donner de l’information intéressant à tout le monde, sachant qu’il faut préciser en amont à qui s’adresse le séminaire pour éviter les déceptions…

 

Demandez aux participants de réagir en ligne

Cela permet de de maintenir l’attention des participants, vous pouvez aussi demander aux personnes présentes de partager leurs expériences (ex: est-ce que certaines personnes peuvent aussi nous faire part de leur retours sur l’utilisation de XXX).

Quand vous avez des pros qui écoutent et qui s’ennuient, ils quittent le web-séminaire.

Un bon moyen de les garder attentif, c’est de leur demander leur avis.

En live ou lors d’un web-séminaire, cela donne aux gens l’impression de ne pas être venus pour rien car ils peuvent parler de leurs problèmes.

 

A noter :

– souvent les gens posent des questions très “débutants”, ou reposent des questions auxquelles vous avez déjà répondu… Dans tous les cas répondez toujours, même si c’est une évidence.

– s’il y a beaucoup de questions, faites le tri dans les questions les plus intéressantes, et indiquez que vous répondrez par email (ou dans un forum ou dans un groupe) aux questions non répondues lors du Web Séminaire.

 

Il est aussi important de mettre un peu de fun dans votre séminaire avec quelque chose de personnel.

Cela met de l’humanité et ça permet d’avoir une connexion avec votre audience.

 

 

Choisissez les horaires selon la cible

Concernant les horaires, vous avez plusieurs options selon que vous soyez dans le B2B ou dans le B2C.

Pour le B2C, il ne faudra pas utiliser les horaires de travail, mais plutôt le soir, après 6h 30 (début), mais jamais après 22h (fin) car les gens travaillent le lendemain.

Si vous avez des Canadiens dans votre audience, vous pouvez travailler à des heures décalées.

Si vous ciblez avec des particuliers, il est également possible de faire des présentations le samedi ou le dimanche.

Encore une fois, évitez la journée car les gens ont autre chose à faire.

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

Par contre, en B2B il est intéressant de faire les choses tôt le matin avant que les gens ne commencent vraiment à travailler.

À Paris, les gens commencent à travailler vers 9h – 9h 30, en province c’est plutôt 8h 30 – 9h. Votre événement commencera donc le matin vers 8h – 8h 30.

Les gens pourront ainsi écouter votre séminaire sans avoir les interruptions tous leurs collègues, les appels, les e-mails, etc.

Pour les événements physiques, il vaut mieux faire quelque chose entre 8h et 9h 30 pour que les chefs d’entreprise viennent avant d’aller au travail et ne sont pas dans les embouteillages.

En résumé, soit vous le faites tôt quand vous êtes dans le B2B, ou alors tard dans une optique de viser les entrepreneurs, les freelances… pour qui il n’y a pas vraiment d’horaires fixes.

À midi ça peut éventuellement marcher, mais l’après-midi ce n’est pas une bonne idée car les gens n’ont pas la tête à suivre un Web Séminaire (il y a toujours des urgences qui arrivent dans la journée).

Vous pouvez également tenter de le faire après les heures de travail, vers 6h – 6h 30, mais parfois il y a des urgences ou les gens oublient votre Web Séminaire.
Si possible, faites-vous un calendrier éditorial avec les événements que vous allez faire.

C’est le meilleur moyen pour programmer ses événement et de ne plus rien oublier.

Vous pouvez également faire un événement un jour donné de la semaine, par exemple les « jeudis des médias sociaux » ou les « jeudis du développement commercial ».

Ça peut être par exemple tous les 15 jours ou tous les premiers jeudis du mois.

Cela permet d’une part d’avoir un rendez-vous régulier avec vos lecteurs et d’échanger régulièrement avec eux et vous verrez au bout d’un moment que vous ferez des ventes, d’autre part il y a le fait que si quelqu’un rate un web-séminaire, il peut venir au suivant.

L’inconvénient c’est que cela vous obligera à créer du contenu régulièrement.

Vous pouvez bien sûr reprendre des articles que vous avez déjà faits, mais le but n’est pas de vous paraphraser mais de faire quelque chose qui apporte de la valeur en plus, comme un cas pratique.

Après, vous pouvez monétiser en mettant le replay du web-séminaire dans une compilation vidéo que vous vendez.

Bien entendu, vous ne pourrez vendre que si c’est une méthode. Si c’est juste une compilation de vidéos, vous ne pourrez pas apporter suffisamment de valeur ajoutée.

Vous devez publier ce contenu sur votre calendrier de web-séminaires, votre site internet, vos PowerPoint, vos fiches produit, etc pour permettre aux gens d’avoir des informations régulières.

Vous pouvez éventuellement mettre les replays sur votre site internet ou sur YouTube.

 

Attention à ne pas mettre trop de texte sur vos slides

Sur vos présentations, faites attention à ne pas mettre trop de texte.

Le danger est que les gens lisent vos slides. Il vaut mieux mettre une image ou une capture d’écran.

Le fait de ne pas avoir un texte à lire permet aux gens de découvrir autrement ce qui va se passer et de faire plus attention.

Vous pouvez éventuellement faire apparaître le texte au fur et à mesure, ou envoyer à la fin une checklist ou des slides avec plus de détails.

 

Imprimez vos slides pour un fil conducteur plus fluide

N’oubliez pas d’imprimer les slides, mais également de mettre en détails des exemples, des mots-clés et phrases que vous utiliserez sur un petit plan que vous écrivez.

Cela  vous permettra d’être plus efficace et ça vous servira de fil conducteur.

De même si vous faites une erreur, ne vous excusez mais expliquez pourquoi c’est une erreur.

Ce n’est pas si grave, ça montre que vous n’êtes pas une machine.

 

Le promotion du Web Séminaire est la clé de la réussite !

N’oubliez pas qu’il faut au minimum 3 e-mails pour faire la promotion de votre web-séminaire.

Le premier annonce votre web-séminaire avec le sujet et le problème que vous allez résoudre, ainsi que les intervenants et les bénéfices.

Ensuite il y aura un second e-mail quelques jours plus tard avec un plan détaillé ou un bonus, et enfin il y a le dernier e-mail avec un petit rappel pour ceux qui sont déjà inscrits avec l’heure de début et les informations de connexion, et un petit appel à l’urgence pour ceux qui ne le sont pas.

Après on peut ajouter d’autres, par exemple quelques minutes avant le début du web-séminaire.

Vous pouvez aussi mettre dans votre e-mail de relance des questions que les gens peuvent poser, un sondage, une session de questions-réponses, etc.

Ça permettra d’augmenter le taux d’inscription et le taux de participation.

Le taux de participation peut être grandement boosté si vous réduisez le nombre de champs dans votre formulaire.

Il faut généralement 2 à 4 champs maximum. Si vous êtes dans le B2C, c’est le prénom et l’e-mail, ce qui vous permettra d’envoyer des e-mails personnalisés.

Dans le B2B, vous pouvez éventuellement ajouter le nom de la société ou le numéro de téléphone.

Il peut être intéressant de faire régulièrement de la promotion sur les médias sociaux avec par exemple des images, des photos des speakers, etc ou en faisant un live-tweet : une personne travaillant avec vous fat des tweets en direct sur la conférence.

Ainsi, quand vous republierez la conférence en libre accès ou non, les gens trouveront ça vraiment intéressant.

Exploitez vraiment à 100 % le contenu que vous faites pour en faire un maximum.

 

Comment réussir une conférence en ligne – Partie 4
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

3 thoughts on “Comment réussir une conférence en ligne – Partie 4

  1. Bonjour,
    J’arrive directement sur la partie 4 qui est déjà truffé de très bons conseils à méditer donc je repars au tout début au cas où j’aurai loupé quelque chose d’important ! Sinon, concernant le web séminaire, avant de se lancer, tentez d’éjà l’expérience d’être d’abord participant avant d’être un organisateur! Merci!

  2. Super série d’article merci! Je m’apprête à me lancer dans mon premier wébinaire et je cherchais des informations sur comment le réussir au mieux.
    J’ai trouvé une mine d’informations avec ces articles.
    Par contre, je n’avais jamais imaginé qu’il pouvait être approprié de faire un webinar le matin. Mais effectivement, pour du B2B, ça peut être un bon moment pour capter l’attention de son auditoire. A tester.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.