Partagez les articles :

soiréee connect

Lors de la dernière soirée Connect du 8 septembre dernier (environ 130 personnes présentes) nous avons eu le plaisir d’assister à une présentation par Jean François Ruiz (PowerOn WidgetBooster) qui expliquait comment activer et développer son réseau via le Web.

soiree connect

Voici ci dessous le résumé de cette présentation :

JF a tout d’abord rappelé qu‘il est au départ difficile de savoir par où commencer car il existe des dizaines de réseaux sociaux Pro et Perso, et donc pour ne pas perdre son temps il faut se concentrer sur les 3 principaux réseaux sociaux en France :

Linkedin.com : avec ses 40 Millions d’inscrits à travers le monde c’est le réseau B2B incontournable. Sur ce réseau il est nécessaire de mettre son CV en ligne, d’ajouter son carnet d’adresses Pro… Et ensuite de réseauter pour bénéficier des contacts de ses contacts via des demandes de mises en relations.

Facebook.com : avec 12 Millions d’inscrits en France c’est le N°1 des réseaux sociaux grand public, le nouveau Page Blanches 2.0.

Twitter.com : c’est la machine à café du Web, un réseau sociaux public temps réel en pleine explosion.

Jean François rappelle que si ces réseaux sociaux sont très importants pour structurer son réseau et lui permettre de prendre forme, l’outil principal de communication reste l’email. C’est la base de travail pour créer et exploiter votre réseau.

Quel que soit le réseau il est indispensable de récupérer les adresses de ses contacts dans son gestionnaire d’email, pour ensuite pouvoir retrouver ces personnes sur vos différents réseaux sociaux via les fonctionnalités d’import de carnet d’adresses.

En revanche n’ajoutez pas tous vos contacts en masse sur tous les réseaux, faites un tri entre les pro, les semi-pro et les perso pour ne pas faire de mélange des genres qui pourraient se révéler désastreux pour votre image… De plus inviter systématiquement tous vos contacts dans tous les réseaux revient très rapidement à faire du SPAM…

Pour dynamiser son réseau la 1er chose à faire c’est d’écouter :
– Ce qui se dit : liens, articles, questions…
– Ce qui se fait : évènements, sorties produits…
– …

A partir de ces conversations et informations vous allez pouvoir prendre la parole, et  interagir avec votre réseau et partager des informations. C’est également pour vous un outil pour faire de la veille concurrentielle mais aussi sur votre marque (ex:  sur Twitter mémoriser une recherche de mots clés et se tenir au courant via des flux RSS).

La prise de parole passe par la publication d’informations sur votre entreprise (billets de blog, promos…), mais aussi par le partage d’information non commerciales ou non liées à votre produit. Il ne faut pas être un “boulet” qui ne fait que son auto-promo, mais être une ressource d’informations pour sa communauté… N’oubliez pas qu’avec des outils comme Twitter tout est public et archivé pendant des années…

Pour élargir votre réseau il faut automatiser la diffusion de vos contenus, que cela soit via des services Twitter comme TwitterFeed.com  , mais également republier automatiquement ces données via vos différents réseaux sociaux (Facebook, Linkedin…). Il existe par exemple HelloTXT qui permet de diffuser ses statuts entre

reseaux sociaux pro

 Il est également intéressant de publier ses informations Twitter aux meilleurs moments de la journée et de la semaine, car selon les population c’est plus en journée ou le soir qu’il y a le plus de lectures.

Il est également possible de regrouper sur plusieurs pages Netvibes ses différents plus RSS en provenance des réseaux sociaux afin de surveiller très rapidement ce qui se passe sur le Web.

Ces différents outils vous permettent d’automatiser et de simplifier la gestion d’un réseau géré il y a encore 10 ans par des simples cartes de visites papier.

Concernant spécifiquement Twitter, voici les 4 règles d’or à suivre :
1 – Suivre que des personnes ciblées.
2 – Ne plus suivre ceux qui ne vous suivent pas ou les hors cible (étrangers…).
3 – Ecrire un message d’accueil pour ses nouveaux suiveurs (mais qui ne passe pas autopromo).
4 – Discuter avec sa communauté et engager la conversation, et éviter les discussions unilatérales.

Néanmoins au final, Jean François rappelle que le virtuel n’est pas tout, et qu’il faut aussi se rentrer “IRL” (In Real Life) , c’est c’est le meilleur moyen de nouer des relations durables.


La prochaine soirée Connect aura lieu le 10 Octobre 2009, inscrivez-vous dès à présent (150 € / personne pour les premiers inscrits, 300 € pour les retardataires !).  Plus de 400 personnes sont d’ores et déjà attendues ( journalistes, blogueurs, entrepreneurs…)  !

Comment activer et développer son réseau via le web ?
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

9 thoughts on “Comment activer et développer son réseau via le web ?

  1. Conseils trop généralistes pour être applicables.
    Il ne s’agit pas de développer un réseau sans ciblage préalable. Tant que je n’ai pas trouvé où se terre mon audience, il est totalement inutile d’aller piocher sur des réseaux aussi généralistes que ceux cités.
    Par exemple, si je suis un ado, pourquoi aller sur Linkedin ? C’est plutôt Skyblog qui correspond à mon profil.
    Pareil pour un artiste. Qu’est ce qu’il va faire sur Facebook, tandis que c’est sur MySpace que se tient son audience.
    L’un n’empêche pas l’autre, mais pour être productif, il faut cibler. Sans cela, c’est une pure perte de temps et d’énergie qui rapportera que dalle (mis à part des “amis” virtuels)

  2. “LinkedIn is the office, Facebook is the barbecue in the backyard, and MySpace is the bar» * prétend Reid Hoffman, le PDG de LinkedIn. Ce à quoi il ajoutait “Every individual is a small business or brand”**.
    *”LinkedIn est le bureau, Facebook le barbecue dans le jardin et MySpace le bar” – **”Chaque individu est une petite entreprise ou une marque”.
    ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.