Partagez les articles :

leweb-londres-2012

Interview exclusive de Timmo Elliott, Technologie Evangéliste Technologique chez SAP dans le domaine du Business Analytics.

Cette interview a été réalisée dans le cadre du Web’12 Londres. Retrouvez le résumé des conférences et ateliers du Web’12 Londres sur le Blog Live d’Orange.

1 – Quels sont les derniers changements dans le domaine de la Business Intelligence ?

Depuis 1 ou 2 ans on constate une vraie rupture due à plusieurs facteurs technologiques, dont particulièrement la baisse de la mémoire vive sur les serveurs.

Il est possible désormais de mettre directement en mémoire l’ensemble des données, ce qui permet de travailler directement les données sans passer pas le disque dur, les bases de données…

Par comparaison c’est comme si on avait fait le tour de force de réduire la taille de la Tour Eiffel à celle de la taille d’un modèle réduire…

En effet même si l’on savait en théorie comment faire ces traitements, ce n’est que la baisse du coût de la mémoire et les performances des serveurs (Cloud…) qui rendent cela possible !

Les dernières évolutions technologiques permettent des traitements informatiques qui auraient pris 10 000 plus de temps auparavant, ce qui offre de toutes nouvelles perspectives !

Par exemple un client espagnol de SAP a réduit de 300 fois le temps de certains traitements… Les bénéfices étant d’avoir une meilleure réactivité, et un suivi plus précis… presque du temps réel !

Cela permet aussi d’avoir un degré de précision plus important sur la donnée traitée, par exemple dans le cadre d’une chaine de magasin il est possible d’analyser quasiment en temps réel le ticket d’une cliente lors du passage en caisse (3 secondes alors qu’il fallait 3 jours pour le faire). Ainsi il est maintenant possible de proposer directement des offres spécifiques sur des produits complémentaires.

Mais cela va au-delà du commerce : par exemple dans le traitement des cancers, avant il fallait plusieurs jours pour obtenir les informations sur l’efficacité d’un traitement… maintenant les résultats sont analysés en temps réel lors de la consultation ce qui permet de ne plus faire attendre le patient et de donner des traitements plus pertinents.

De manière plus large, les évolutions de la business intelligence vont permettre d’être Pro-Actif et d’anticiper les besoins des clients…

Le DataMining et le prédictif permettaient déjà de le faire, mais cela prenait beaucoup de temps et finalement les entreprises n’utilisaient que peu ces informations…

Maintenant c’est vraiment possible et à la portée de toutes les entreprises…

Par exemple un libraire américain analysait les livres en rupture afin de savoir quels étaient les livres les plus vendus, où il fallait réapprovisionner selon les pics de ventes…

Auparavant ils pouvaient uniquement analyser 1000 livres, et cela prenait énormément de temps (30 000 livres = 1 semaine). Maintenant c’est traité en 4 minutes, ce qui permet d’avoir une optimisation en temps réel des approvisionnements et donc de réduire les stocks.

Il y a même des sociétés qui créent des produits grâce à l’analytique, c’est par le cas de Tim Ferris qui a trouvé le sujet et le titre de son livre « La Semaine de 4 jours » en faisant le schéma inverse à ce qu’il se faisait auparavant… Il a testé des dizaines de titres via Google Adwords, et il a au final retenu le sujet et le titre qui générait le plus de clics !

Sur le même principe, Zara peut créer rapidement des petites séries de vêtements, et selon les statistiques de ventes ils décident ou pas de produire les modèles à une plus grande échelle…

Certains opérateurs Télécom utilisent aussi ces techniques pour créer des dizaines d’offres ciblées à la volée sur un site Web au lieu de proposer un catalogue réduit d’offres…

Et via ces tests ils sont capables d’analyser les produits qui fonctionnent le mieux, et toutes ces offrent sont uniques totalement uniques car calculées selon le profil du client…

C’est un peu comme de l’intuition, sauf que l’on peut tester directement et en temps réel pour valider ses hypothèses !

2 – Quelles sont les prochaines grandes tendances de la Business Intelligence ?

Pour Timmo Elliot, voici les prochaines grandes orientations de la business intelligence :

– Une plus grande accessibilité et une plus grande simplicité pour une diffusion et une utilisation plus large de l’outil.
– La Mobilité pour accéder aux informations sur iPad, iPhone… pour plus de réactivité.

C’est d’ailleurs par là que commencent les pays émergents qui n’ont pas la culture « PC »… ils passent directement au Mobile.
– Le Big Data, ou l’intelligence extrême… C’est lié au 3 V (Volume, Variété, Vélocité… et validité des données), c’est-à-dire le traitement de volumes de données extrêmement importants.

L’intérêt est d’analyser des données structurées ou semi-structurées, comme les données qui viennent du Web. Par exemple cela permet de mélanger les données des Media Sociaux à celles du CRM ou de l’ERP de l’entreprise. L’autre application c’est analyse des données non structurées, par exemple en médecine ou dans les assurances afin de saisir les données écrites. C’est aussi le cas des services marketing qui veulent agréger des données issues de sources multiples (fichiers Excel…) avec l’ERP pour obtenir des données exploitables et une vision à 360° du client.

Pour avoir plus d’informations sur la business intelligence, rendez vous sur TimmoElliott.com ou Blogs.SAP.com/analytics.

Les dernières applications du Big Data et la Business Intelligence – Interview de Timmo Elliott de SAP
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.