Partagez les articles :

 

Pour réussir vaut-il mieux être Sherlock Holmes ou Martin Luther King ?

Derrière ces 2 personnages se cache deux types d’intelligence :

 

–          l’intelligence logique, qui se fie qu’au factuel et à l’analyse des données…

–          L’intelligence émotionnelle qui se base sur l’humain et les émotions.

 

Cette différenciation se retrouve dans les deux parties de nos cerveaux :

–          Le cerveau gauche est celui de la rationalité, des mathématiques…

–          Le cerveau droit est celui de l’émotion, des sentiments…

 

 

Or dans notre société, la forme intelligence la plus reconnue reste l’intelligence logique.

 

En effet c’est par exemple le cas avec les tests de Quotient Intellectuel (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Quotient_intellectuel) qui restent une « norme » pour mesurer l’intelligence.

 

C’est aussi par une valorisation des études plus « cartésiennes » et les mathématiques comme les études d’ingénieurs ou les filiales scientifiques.

 

Or l’intelligence émotionnelle peut aussi nous aider à réussir dans la vie.

 

Elle permet par exemple :

 

 

– D’établir des relations fortes avec ses collègues, amis…

Cette confiance, ce relationnel… est tout aussi important pour réussir car c’est la source de la réussite.

En effet l’histoire de l’homme montre que c’est la solidarité et la vie en groupe qui ont permis à l’humanité d’arriver à la modernité. Sans coopération, sans travail en commun… un homme seul ne peut aller très loin…

 

Par exemple il faut toujours prendre le temps d’aller boire un café et de discuter avec ses collègues pour tisser des liens autres que de simples relations de travail. Cela permet d’échanger de manière libre, de se dire des choses en dehors des réunions ou des entretiens formels…

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

 

De même il est important de ne jamais déjeuner seul, en effet en déjeunant 1 à 2 fois par semaine avec d’autres personnes que ses collègues habituels, cela permet de tisser un réseau dans l’entreprise, d’échanger des informations et des idées, de voir une autre facette de l’entreprise…

 

Or le réseau, la visibilité, la reconnaissance… permet de progresser plus vite dans l’entreprise que de rester « scléroser » dans son propre service.

 

 

– De créer un esprit d’équipe.

C’est dans la nature humaine d’aimer parler de soi, que cela soit à la pause café, au déjeuner…

 

Si vous êtes à l’écoute de vos amis et collègues, que vous vous intéressez véritablement à ce qu’ils font… vous allez obligatoirement obtenir de la reconnaissance et un esprit d’équipe.

 

Cette reconnaissance permet d’avoir plus de solidarité entre les personnes et travailler en équipe au lieu d’être dans l’individualisme.

 

En étant froid, cartésien… il est très difficile d’obtenir un esprit d’équipe car les échanges humains sont au cœur de la sociabilité.

 

 

 

– De réfléchir différemment.

L’intelligence émotionnelle permet également de prendre de la distance par rapport aux faits, aux habitudes… à ce qui est « logique » et ce qui est fait habituellement.

 

En effet pour sortir du cadre et de trouver des solutions créatives il faut penser autrement, et faire une rupture et différemment par rapport à ce qui est fait actuellement.

 

Or cela nécessite de passer par l’émotion, l’imagination… qui ne peut se faire en restant uniquement sur l’émotionnel.

 

 

– De gérer les hommes et aller au delà des faits.

Un bon manager doit apprendre à plus écouter et aller au delà du factuel et de ce qui est dit pour comprendre véritablement les motivations et les besoins de ses équipes.

 

En effet le non dit, le non verbal… est bien plus important que ce qui est visible.

 

Par exemple si un collaborateur ne travailler plus aussi bien, s’il a des conflits avec ses collègues… il y a sans doute d’autres choses que vont au-delà des faits. Il faut alors travailler sur l’humain et non plus sur les faits.

 

Or cela nécessite une empathie et une écoute qui ne peut se faire que si l’on a une intelligence émotionnelle.

 

 

– De s’adapter aux évolutions de l’environnement.

L’intelligence émotionnelle permet mieux s’adapter aux évolutions de l’entreprise, du marché… car elle permet de ne pas être bloqué par des habitudes, des faits…

 

En étant capable de voir ce qu’il y a au-delà des faits permet de prendre de la hauteur et donc de changer ses habitudes grâce à son intuition, son relationnel…

 

 

 

En conclusion…

 

Si êtes dans le registre dans l’émotionnel… cela ne veut pas dire que vous êtes moins performant que d’autres personnes qui ont une intelligence « rationnelle ».

 

L’émotion est au contraire la plus forte afin de mobiliser les hommes et surmonter les défis de notre société moderne !

 

Il faut donc être un peu Sherlock Holmes, et un peu Martin Luther King… un bon mélange d’émotion et de logique !

 

 

 

Pour réussir vaut-il mieux être Sherlock Holmes ou Martin Luther King ?
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

One thought on “Pour réussir vaut-il mieux être Sherlock Holmes ou Martin Luther King ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.