Partagez les articles :

On parle de plus en plus du coworking comme solution pour les Freelances, consultants, Startups… afin d’être plus efficace dans leur activité.

En 2017 on recensait 13.700 espaces dans le monde (600 espaces en France), soit une capacité d’accueil d’un million de travailleurs (étude ZeVillage 2017).

Ce qui est intéressant de noter, c’est que cet outil n’est pas uniquement utilisé par les indépendants, mais aussi par des salariés :

Pourtant travailler en bureau partagé ne semble pas encore avoir séduit tout le monde…

Voici le point de vue  de Philippe Gastaud, fondateur de e-Strategic et coworker pur et dur utilisateur des espaces de coworking de NextDoor.

Dans cet article, Philippe va nous présenter :

  • 8 à priori les plus courants sur le coworking
  • une dizaine de conseils pour travailler efficacement en espace de coworking

Les 8 à-priori les plus courants sur le coworking

 

Le coworking est souvent associé à de nombreux à priori…

C’est pourquoi je vais vous donner mon avis sur les clichés les plus courants, afin de vous expliquer ce qu’est pour moi  la “vraie” vie de coworkeur.

Cliché n°1 : le coworking, c’est pour les startups !

Le nom “coworking” est très récent et il s’est d’abord adressé à un public de startupers, et donc quand on pense à un espace de coworking on imagine des startupers en baskets et tee-shirts.

La question que certains me posent est “Moi qui suis sénior et qui porte de temps en temps une cravate pour aller aux rendez vous prospects, est ce que je ne vais pas être un intrus ?”

C’est justement cette mixité de profils qui fait toute la richesse du coworking !

On croise tous les jours des startupers en short basket qui travaillent avec des patrons de TPE et/ou grands comptes en costume.

En coworking on peut croiser des créateurs d’entreprises, des freelances, des personnes en reconversion, des consultants…

Tous ces profils évoluent dans un même environnement, c’est cela qui les rassemble.

Pour ma part j’ai opté pour un juste milieu « jean-Converse / chemise-veste » !

Cliché n°2 : le coworking, c’est pour les entreprises dans le service

Par définition, le coworking accueille un public de spécialistes de la tech’, consultants et coachs, professionnels du service, etc.

Qu’irais-je y faire, moi qui n’ambitionne ni de devenir une licorne, ni de travailler pour les grands comptes ?

On le sait moins mais il y a aussi pourtant de nombreux profils issus du B2C : agents immobiliers pour les particuliers, déménageurs, entreprises de boissons énergisantes et bio….

Et les ambitions de chacun divergent en fonction de leur job : certains ne viennent y travailler que quelques jours par mois, d’autres partagent leurs semaines entre deux jours chez leurs clients et trois jours dans l’espace de coworking.

D’autres viennent uniquement pour se focaliser sur un métier secondaire ou pour occuper une partie du temps de leur retraite.

Notre seul point commun : avoir envie de se sociabiliser et d’ouvrir notre réseau professionnel.

En effet à rester seul dans son appartement on fini par tourner en rond et ne plus bénéficier des interactions avec les autres qui enrichissent les idées.

Par exemple, j’ai trouvé quelques uns de mes premiers clients grâce au Coworking simplement en discutant avec les autres…

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

 

Cliché n°3 : les coworkers passent plus de temps à boire des cafés qu’à travailler…

 

 

Les espaces de coworking font une place d’honneur à ce qu’ils appellent les espaces et moments de convivialité et aiment proposer de quoi ne surtout pas travailler.

On peut penser à priori qu’on est plus productif à la maison, sans avoir ces distractions à portée de main.

C’est justement toute la philosophie des espaces de coworking : je peux rester concentré dans les espaces calmes de type bibliothèque et/ou aller vers les autres pour faire des pauses dynamisantes autour d’un baby-foot.

C’est un environnement qui est particulièrement intéressant pour les salariés qui se mettent à leur compte, cela permet d’avoir une transition plus douce entre l’entreprise où tout est cadré et minuté, à la vie d’indépendant où vous êtes “libre” d’organiser votre temps.

Grâce au coworking, les ex-salariés arrivent à restructurer leurs journée, un peu comme au bureau.

Les espaces de coworking proposent en plus de nombreuses opportunités pour briser la glace et networker.

Pour ma part, lorsque je viens dans un espace de coworking c’est pour y travailler et avancer sur mes dossiers, je suis concentré à 100% sur mon travail comme dans une entreprise classique.

Et comme dans une entreprise, cela fait du bien de faire une pause-café en plein soleil dans les jardins de Nextdoor à Issy-les-Moulineaux…

Le fait est qu’à la maison on est dans un environnement “personnel” qui pousse à la tentation :

  • Ecouter de la musique ou regarder une émission à la TV en bruit de fond
  • Aller faire ses courses et faire un peu de ménage
  • Préparer de bons petits plats

Bref, si on n’a pas une discipline forte, il est plus probable d’être moins productif à la maison qu’en coworking, car en espace de Coworking on est “au travail”, et il y a une distinction forte entre travail / maison.

 

Cliché n°4 : en espace de coworking, je vais être dérangé par les autres coworkers

 

Un espace de coworking, c’est comme chaque lieu de vie partagée, des règles de savoir-vivre s’imposent.

Dans les lieux dits « calmes », nous devons respecter ceux qui ont besoin de concentration, chuchotons et n’engageons pas de discussion avec un coworker qui s’isole avec ses écouteurs pour travailler.

En revanche, dans les espaces de vie, allons vers les autres, discutons à voix haute, passons nos appels depuis un canapé, sommes expansifs dans une dynamique de travail.

Si vous ne voulez être être dérangé, vous avez des espaces pour cela, c’est comme dans une bibliothèque : les gens respectent le silence des autres.

Pour moi, être coworker, c’est rester professionnel et respecter les autres, avec des moments de concentration et des moments d’échange, car on ne peut jamais être 100% productif 100% du temps.

 

Cliché n°5 : le coworking, c’est travailler à côté des autres pas avec les autres…

 

 

Dans l’imagerie traditionnelle collective, les coworkers sont assis à un bureau avec un casque sur la tête à travailler chacun de son côté…

Contrairement au monde du travail traditionnel, avec ses codes, sa hiérarchie, ses horaires, ses plannings et ses réunions quotidiennes… le monde des coworkers est fait d’opportunités, de rencontres, d’envies, de plages horaires de travail décousues et de mobilité.

En tant que coworker, je créé des plannings évolutifs, non figés, je concentre mes rendez-vous et activités professionnelles selon mes objectifs de vie.

Une des raisons d’être des  espaces de coworking et de proposer des lieux d’échanges, de partage.

Il faut accepter de consacrer un peu de son temps et de son énergie au service de la communauté.

Chacun possède des compétences utiles pour aider les autres coworkers à développer leur activité (soit gratuitement, soit via des prestations payantes).

À titre d’exemple, plusieurs d’entre nous proposent des ateliers thématiques gratuits pour partager leurs connaissances ; un bon moyen de valoriser son expertise et de décrocher de véritables rendez-vous commerciaux par la suite.

La plupart des espaces de coworking permettent d’animer des ateliers, des conférences… ouvertes à tous (voir les événements chez Nextdoor)

Par exemple j’ai co-animé qu’en essayant de travaill un atelier dédicace avec Frédéric, Stéphane… suite à la sortie de mon livre.

La location de la salle était gratuite, et le service traiteur était proposé par l’espace de coworking…

Bref pour quelques dizaines d’euros nous avons eu un espace Pro qui aurait coûté des centaines d’euros ailleurs.

Voici la vidéo de cette conférence :

Un de mes confrères, Ling En Hsia organise aussi des formations physiques, des ateliers gratuits… dans son espace de coworking. Ce qui lui permet d’avoir une salle de formation à la demande à un prix défiant toute concurrence.

Mais on peut aussi choisir de n’assister à aucun event, par manque de temps et c’est légitime.

Cependant, ce que je remarque c’est que petit à petit, les coworkers réalisent qu’ils peuvent y apprendre beaucoup et surtout poser des questions très précises à des experts, que l’on y fait des rencontres fructueuses, ou que cela donne des idées : c’est, là encore, une autre façon de travailler.

On arrive ainsi à travailler autrement qu’en restant seul à la maison devant son ordinateur dans son salon.

 

Cliché n°6 : le coworking, c’est typiquement le genre d’abonnement qu’on paie plein pot et qu’on n’utilise pas

 

 

C’est souvent une des craintes des nouveaux coworkers : est ce que je vais vraiment utiliser mon abonnement à mon espace de coworking ou est-ce que finalement cela va être comme un abonnement à salle de sport où on y va au départ, et ensuite plus du tout…

Je vous rassure : Il existe plusieurs de formules qui permettent de tester le coworking avant de s’engager, que cela soit à la journée, à la semaine ou au mois.

Par exemple, Alain, un de mes anciens collègues de bureau qui est devenu coach, a pris un abonnement à 20 € / mois chez Nextdoor pour accéder pendant 1 journée à un des espaces de coworking de Paris. Cela lui permet d’avoir un bureau pour recevoir ses clients pour les séances de coaching sur Paris alors qu’il habite au Pecq.

 

Cliché n°6 : on ne peut pas inviter des clients, c’est comme une bibliothèque…

 

L’espace de coworking ce n’est pas juste un espace de travail pour travailler seul dans son coin, on peut aussi inviter des prospects et des clients.

Cela permet d’avoir un espace plus “pro” qu’un café, un bar… lorsque vos clients n’ont pas non plus des bureaux.

C’est d’autant plus valorisant que les bureaux de coworking sont le plus souvent lumineux, spacieux… avec un mobilier design, des plantes vertes…

A noter : la décoration et l’aménagement sont très différents d’un espace de coworking à l’autre. Dans certains espaces les parties moins visibles sont nettement moins sympas que celles qui donnent sur la rue. Il faut demander à tout visiter avant de s’abonner et ne pas hésiter à visiter différents concepts, ce n’est pas le choix qui manque.

 

Cliché n°8 : les espaces de coworking sont  bruyants 

 

On a bien assez décrié les open spaces et notamment l’épuisement que le bruit occasionne dans de tels espaces.

Ce n’est pas parce qu’on y a mis des canapés que c’est plus calme, si ?

On a fait des progrès en acoustique, depuis l’époque des open spaces !

Il faut en effet s’en assurer au moment de choisir mais un espace de coworking bien conçu (agencé par des professionnels) n’est pas plus bruyant qu’une salle de consultation à la bibliothèque : il y a d’ailleurs des règles d’utilisation pour limiter le dérangement…

 

Quelques petites astuces pour exploiter à 100% le potentiel du coworking !

 

Voici quelques astuces qui vont vous aider à exploiter à 100% votre présence dans un espace de coworking :

  • Avant de venir à l’espace de coworking, définissez déjà ce que vous allez y faire. En calant des plages de travail vous allez immédiatement être plus efficace, et ne pas perdre du temps à vous dire “alors qu’est ce que je dois faire” (un symptôme courant quand on a été salarié auparavant).
  • Mettez un casque (même sans écouter de la musique !) si vous ne voulez pas être dérangé lorsque vous travaillez. La rolls reste le casque à réduction de bruit, cela permet de s’isoler totalement du bruit externe.

  • N’hésitez pas à dire “Bonjour” / “Vous êtes nouveau à l’espace de coworking” / … aux personnes qui sont assises près de vous, à la cafeteria… ce petit geste simple permet de briser la glace et de commencer à discuter.
  • Faites des pauses régulièrement, on est bien plus productif en travaillant en “sprint” en étant 100% concentré, plutôt qu’en essayant de travailler 4h d’affilée. Vous pouvez utiliser une alarme si vous n’arrivez pas à vous fixer des limites (ex: travailler 45 minutes non stop avant de faire une pause Facebook, Twitter…), ou alors vous fixer des plages de travail (ex: 1h pour faire une action).

  • Passez vos appels plutôt dans une salle de travail fermée, et mettez votre smartphone sur vibreur.
  • N’oubliez pas vos chargeurs… cependant n’hésitez pas à demander aux autres si vous avez l’avez oublié.
  • N’hésitez pas à utiliser les salles de réunion, de formation… pour vos prestations et services. Les tarifs sont vraiment peu onéreux.
  • Allez au devant des coworkers que vous croisez régulièrement, c’est un excellent moyen de vous socialiser.
  • Si vous avez besoin de concentration, mettez vous sur une table face au mur afin de ne pas être distrait par le passage, sinon préférez une petite salle fermée.
  • Mettez en sourdine les notifications (ex: email, Facebook…) afin de resté concentré sur votre travail.
  • Evitez de faire plusieurs choses en même temps, concentrez vous sur 1 tâche importante pour la faire jusqu’au bout afin d’avancer sur vos projets.

 

Vous voulez savoir si le coworking est fait pour vous ?

 

Vous pouvez tout simplement venir discuter avec moi, je suis très régulièrement à l’espace de Coworking Nextdoor à la Défense, ou celui d’Issy-les-Moulineaux, vous pourrez aussi en profiter pour visiter les locaux en même temps !

 

Le coworking, est ce que c’est vraiment fait pour vous ? 8 clichés battus en brèche !
5 (100%) 1 vote

Partagez les articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.